CAF : L’OCK s’impose dans la douleur

L’Olympique de Khouribga a arraché dimanche une difficile victoire devant son public face au Petro Atletico d’Angola, dans un match comptant pour la troisième journée des demi-finales (groupe A) de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF).
Conscients de leur pénible mission face à un adversaire redoutable qui ne s’est pas présenté en victime expiatoire, les hommes de Mustapha Madih ont entamé les débats avec méfiance et sérénité, se montrant fermes dans leurs engagements et déterminés à obtenir les trois points en jeu.
Les visiteurs, soucieux de réussir un bon résultat qui leur permettrait de conserver leur statut de leader du groupe, ont fait jeu égal, imprimant à la rencontre un rythme d’enfer avec des contre-attaques rapides de part et d’autre qui ont failli faire mouche à maintes reprises.
Au fils des minutes, les "Phosphatiers", très percutants, ont réussi à porter le danger dans le camp adverse et ont été les plus proches du but, à l’image des tentatives de Jamal Triki (16è) et Jawad Aqadar (19è), coup sur coup, mais c’est finalement Samir Falah qui parviendra à percer les filets du portier angolais Lama, suite à un corner (20è : 1-0).
Pourtant les "Pétroliers" angolais n’ont pas flanché. Ils ont multiplié les incursions par les flancs et ont failli recoller au score notamment par Edgar Vicente (25è), mais le gardien des Khouribguis Hamza Boudlal est intervenu pour sauver ses meubles, grâce à une parade qui a failli lui coûter sa place pour cause de blessure (25è).
Devant l’impatience des coéquipiers du capitaine Abdessamad Ouarrad, les Angolais ont opté pour la défensive afin de minimiser les dégâts. Triki s’est procuré une deuxième nette occasion de doubler la mise après un tir croisé à l’entrée de la surface de réparation (38è), néanmoins son tir n’était pas suffisamment ajusté.
À la reprise, la prudence pesait de tout son poids dans les deux camps, le rythme baissait de cadence, et le jeu se concentrait sur la ligne médiane, avec des contres par intermittence.
Les lignes d’attaque des deux protagonistes sont passées à côté de leur sujet, celle des Phosphatiers en particulier, car ils auraient enfoncé leurs hôtes et gagné du terrain dans cette course poursuite au terme de laquelle seul le premier du groupe sera qualifié pour la finale.
Sur les multiples occasions ratées, la plus fulgurante fut à l’actif de Boursadi qui, bien servi par Ouarrad en plein carré des six mètres, s’est trouvé, ballon au pied, seul face à face avec le gardien adverse, mais il a eu la peur des novices pour tirer dans le petit filet (60è).
Le dernier quart d’heure n’a apporté aucun changement dans le tableau marquoir et les deux équipes se sont quittées sur le score de 1-0, suffisant aux Khouribguis pour prendre la 2è place du groupe avec 6 points, tandis que leur adversaire du jour a été relégué en 3è position (4 pts). Le club marocain des FAR, qui a battu samedi la lanterne rouge, l’InterClube d’Angola par 2-0, s’est détaché en tête avec un total de sept points. La 4ème journée est prévue dans deux semaines, au cours de laquelle les FAR et l’OCK seront en déplacement respectivement chez l’InterClube et Petro Atletico.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *