CAF : une finale maghrébine

CAF : une finale maghrébine

La logique a été respectée durant de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Sans surprises, la finale de cette prestigieuse compétition africaine sera maghrébine. Et elle devra opposer l’équipe des Forces Armées Royales (FAR) au club tunisien de l’Etoile sportive du Sahel (ESS).
Les militaires avaient dominé leur groupe dans lequel évoluait également l’Olympique de Khouribga (OCK) et ce en totalisant 18 points terminant ainsi premiers. Lors la sixième et dernière journée de la phase de poules, l’OCK s’est incliné face à l’équipe angolaise Inter Club sur le score d’un but à zéro. Les militaires, qui avaient mal digéré la défaite que leur a infligée le club khouribgui, ont rassuré leur public samedi au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat en battant leur  homologue angolais de Petro Atletico par deux buts à un (mi-temps : 1-0).
La mission des FAR n’a pas été de tout repos. Les premières minutes de la première période étaient marquées par des attaques qui semblaient quelques fois dangereuses pour les protégés d’Henri Stambouli. Au fil du temps, les Locaux sont entrés dans le match et commençaient à inquiéter de temps en temps le keeper angolais. À l’image de leurs actions, la balle tête de Mounir Benkassou à la 15è après un centre du flanc gauche de Yassin Naoum qui était derrière les principales occasions des FAR. Sous les hourras du public militaire, Ouaddouche, d’une tête en pleine lucarne (28è), a marqué un but qui a chambardé la tactique des Angolais. Juste après ce but, les Angolais ont répondu par une longue frappe lâchée par Cunha après une manœuvre devant les filets d’El Jarmouni qui a dérouté la balle loin des ses filets.
À la reprise, les militaires, avides de revenir à la charge, se sont bien dépensés pour se mettre à l’abri de tout calcul. Un coup franc exécuté par Ahmed Ajeddou (55è) a failli surprendre le portier de Petro Atletico. Onze minutes plus tard, Benkassou a frappé encore fort pour les militaires, en tirant profit du centre de Ajeddou pour placer la balle dans les filets.
La 79è minute du jeu était un peu amère pour les militaires qui, en jouant à 10 après l’exclusion de Bouaouda (69è), ont encaissé un but glissé paisiblement par Almeda. Grâce au large public, les FAR sont parvenus à finir le match en leur faveur et conduire leur équipe pour la finale. Cependant, la finale ne sera pas une promenade de santé. La formation militaire recevra le 17 novembre à Rabat  l’Etoile du Sahel en finale aller. La finale retour entre les deux clubs aura lieu le 3 décembre à Tunis. Une affiche palpitante !
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *