Camel Meriem sur les traces de Zidane

La France, champion du monde et d’Europe de football, n’a pas à s’inquiéter de son avenir. Le pays des trois principes possède une armada de joueurs évoluant dans les plus grands championnats du monde (Calcio, Premier League, Liga, Bundesliga…).
La politique de l’intégration mise en place par le gouvernement français a porté ses fruits. Sans cela, on aurait jamais pu entendre parler d’un Zinédine Zidane ou d’un Patrick Viera. En France, on prépare déjà la relève et ce sans prendre en considération les origines du joueur qui va porter le maillot des Bleus. La nouvelle star du football français ces derniers temps, depuis presque deux ans, est l’ex-sociétaire du FC Sochaux, Camel Meriem. Après avoir été formé au club sochalien, et avec lequel il a joué 35 matchs, le demi-finaliste de la coupe de la Ligue 99 a brillé de mille feux, avant d’être au centre de plusieurs convoitises, surtout l’Olympique de Lyon et Bordeaux. Âgé de 22 ans, l’international espoir français a fini par rejoindre le club d’adoption de Zinédine Zidane, Bordeaux, pour un montant de transfert de 9 millions d’euros. Durée de contrat : 4 ans et demi.
Le hasard a voulu que la nouvelle recrue bordelaise, qui a joué seulement deux matches de coupe sous son nouveau maillot, fasse ses grands débuts en championnat face à ses anciens coéquipiers. « En début de saison, j’étais parti pour terminer l’année à Sochaux. Je ne pensais donc vraiment pas jouer contre mon ancienne équipe cette année et qui plus est à peine quinze jours après mon arrivée à Bordeaux », déclare le jeune joueur. Arrivé au mercato, le jeune milieu de terrain des Girondins de Bordeaux a largement participé à la victoire de son équipe sur Lyon en Coupe de la Ligue. Mais, le champion de France de D2, d’origine algérienne, a vite vécu la déroute face aux Lusitanos de Saint-Maur en Coupe de France. « C’est une grosse déception, mais on a la chance de jouer rapidement derrière ce qui nous évite de gamberger », concède-t-il.
La nouvelle recrue bordelaise, qui piaffe d’impatience de trouver ses marques et les automatismes avec ses nouveaux partenaires, veut marcher sur les traces de son prédécesseur, aujourd’hui maestro du club espagnol de Real Madrid, Zinédine Zidane. Et les qualités techniques ne lui manquent pas. Fin technicien, dribbleur, passeur…Bref de quoi héritier le joueur préféré des Français «Zizou » !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *