CAN 2005 : Mission accomplie

Objectif atteint pour Fethi Jamal et ses poulains. En battant, dimanche après-midi, l’équipe de l’Angola (1-0), les lionceaux de l’Atlas ont réussi à décrocher leur billet pour le dernier carré de la quatorzième édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football juniors, qui se déroule actuellement au Bénin. Le but synonyme de qualification a été inscrit par le jeune attaquant rajaoui, Mohcine Lajour à la 39ème minute de jeu. Petite, mais précieuse victoire qui a permis aux protégés de Fethi de se classer deuxième avec 7 points, derrière l’Egypte, vainqueur du Lesotho (4-1) et qui a terminé en tête du groupe grâce à la meilleure différence de but. En demi-finale, la sélection nationale affrontera, mercredi, la redoutable formation du Nigeria, la seule à avoir arracher 9 points en trois rencontres, alors que les Pharaons, eux, devront en découdre avec la surprenante équipe du Bénin, qui jouera sur son terrain et devant son public.
Pour le sélectionneur national Fethi Jamal, les joueurs sont conscients de la mission qui leur incombe. En attendant, ces derniers savourent leur victoire. «Après avoir décroché le billet des demi-finales de la 14ème coupe des nations juniors de football, dimanche à Cotonou, au détriment de l’Angola (1-0), nous avons réussi à relever le défi et réaliser ainsi notre but escompté sur la terre béninoise », a déclaré, juste après la rencontre, le sélectionneur des Lionceaux de l’Atlas, Fethi Jamal. Mieux que lors de la dernière édition, qui s’est déroulée au Burkina Faso et où le Maroc avait quitté la compétition dès le premier tour, car les Lionceaux ont, en même temps, arraché leur ticket de qualification pour les phases finales de la Coupe du Monde 2005 qui aura lieu, du 10 juin au 2 juillet prochains, aux Pays-Bas. «Nous avons fait d’une pierre deux coups», a expliqué le coach national. Au stade de l’amitié à Cotonou et devant des gradins presque vides, les protégés de Fethi pouvaient faire mieux.
Si ce n’est l’état lamentable du terrain et la rage de vaincre des Angolais qui voulaient se rattraper après leurs deux défaites, face à l’Egypte et le Lesotho. Une question d’honneur. Pour leur dernière sortie lors de ce premier tour, les Lionceaux de l’Atlas ont entamé la rencontre avec beaucoup de prudence. Normal, car leurs adversaires du jour n’avaient rien à perdre mais tout à gagner. Pour les coéquipiers de Youssef Rabeh, il ne fallait surtout pas tomber dans le piège de l’excès de confiance. Consignes suivies à la lettre et qui ont permis aux jeunes nationaux de bien gérer leur match et se créer un certain nombre d’occasions de buts, dont la plus nette celle que s’est procurée le Stéphanois Nabil Zhar à la 12ème minute. Et ce n’était que partie remise. Il fallait attendre les dernières minutes de la première période pour voir les Lionceaux ouvrir le bal grâce à l’inévitable Mohcine Lajour, qui a réussi à tromper la vigilance du portier angolais Zinga Guilherme à la 39ème minute de jeu.
En seconde période, les coéquipiers du capitaine Campos Hamlet ont essayé, à maintes reprises, de remettre les pendules à l’heure, mais sans succès. La défense marocaine, bien menée par le gardien Mohamed Bourkadi, dans ses grands jours, et le grand Rabeh, a déjoué toutes les tentatives des Angolais.
Seule fausse note : Yassine Zochou et Abderrahmane Mssassi qui seront absents, mercredi, face au Nigeria pour avoir écopé de deux cartons jaunes chacun. Karim Azizou, sociétaire de Bordeaux, pourrait, lui aussi, ne pas faire partie de la rencontre. Lui qui souffre d’une blessure au genou gauche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *