PROMO ALM
PROMO ALM

CAN-2006 : Des finales avant l’heure

Le choc entre les Lions indomptables et les Eléphants, prévu ce samedi 4 février au Military Stadium du Caire, est le plus attendu du fait qu’il mettra aux prises deux principaux prétendants au sacre.
 D’autant plus que les deux équipes regorgent de joueurs talentueux de classe internationale, à l’instar, côté camerounais, du tonitruant Samuel Eto’o (FC Barcelone), 3ème meilleur joueur au monde (après Ronaldinho et Franc Lampard) et meilleur buteur du championnat d’Espagne et de cette CAN jusqu’ici, et Didier Drogba, côté ivoirien, qui fait les beaux jours du club anglais de Chelsea et qui a largement contribué à la qualification de son pays pour la première fois de son histoire à une coupe du monde (Allemagne-2006)."  La rencontre aura un double enjeu et sera pimentée d’un un goût de revanche, les protégés de Henri Michel devront s’employer à laver l’affront de leur défaite à Abidjan (2-3) devant ces mêmes camerounais lors de la 9ème et avant-dernière journée des éliminatoires combinées qualificatives pour la CAN et le Mondial 2006.
Le Cameroun, de l’avis des spécialistes et chroniqueurs, après avoir rempli son contrat au 1er tour avec trois victoires de rang (tout comme le Nigeria et la Guinée), est légèrement favori, fort de son jeu collectif attractif, d’une ligne offensive prolifique et d’une défense imperméable.  Quant aux Ivoiriens, leur défaite devant les Pharaons lors de la dernière journée du 1er tour (3-1) n’est guère synonyme d’une décontraction, leur entraîneur ayant opté pour les remplaçants en vue de préserver la fraîcheur des titulaires. Evoquant son prochain match, Henri Michel souligne que son équipe ne craint aucun adversaire, surtout que les matches seront décisifs en se jouant à élimination directe.  Pour l’autre quart de finale brûlant entre les Aigles de Carthage, champions en titre, et les Super Eagles, ces derniers n’ont pas caché leurs ambitions de ramener le trophée à Lagos. Leur entraîneur a promis la victoire sur la Tunisie, "même si l’équipe adverse est composée de grands joueurs menés par un coach de grande renommée".  "La victoire sur la Tunisie n’est pas notre objectif final, mais un pont vers la coupe que nous n’avons plus brandie depuis Tunisie-1994", a estimé le coach des Nigérians qui avaient perdu la finale de l’édition 2000 sur leur sol face au Cameroun. De son côté, l’entraîneur des Tunisiens, Roger Lemerre, après la défaite retentissante de son équipe face à la Guinée (3ème journée: 3-0), avait indiqué que le match contre le Nigeria sera l’occasion de se racheter. C’est dire que ce rendez-vous réservera des moments intenses.  Dans les deux autres quarts de finale, la Guinée, révélation par excellence de ce tournoi, comme en témoignent ses trois victoires de suite au 1er tour, jouera contre le Sénégal qui n’a dû son passage qu’à un grand coup de chance, bien servi par le Zimbabwe qui a surpris l’autre prétendant à l’un des deux billets de ce groupe, le Ghana. Les Lions de la Teranga, qui ont terminé à la 2ème place du groupe avec 3 points, exaequo avec le Ghana et le Zimbabwe, se sont qualifiés grâce à un meilleur goal-average.  Les deux protagonistes se connaissent parfaitement, mais la sélection de la Guinée, qui a séduit par son jeu, part avec les faveurs des pronostics et c’est l’occasion ou jamais pour pousser loin ses limites le plus possible et de rééditer au moins l’exploit inédit de 1976 en Ethiopie, année où elle avait été sacrée vice-championne derrière le Maroc.
Le coach français Patrice Neveu est fier de ses joueurs, capables d’écrire  leur histoire, à l’image des frères Ismaïl et Otmane Bangoura et le Bordelais Pascal Feindounou, qui auront la mission délicate de renverser la tendance et de mettre leur équipe sur orbite. Pour cette confrontation, l’entraîneur congolais Claude Le Roy, un fin connaisseur du football africain, tentera de redorer le blason de la Guinée, en misant sur son "joker" Lwalwa, sociétaire du club anglais de Portsmouth, mais devra faire sans l’une de ses pièces maîtresses, le défenseur Bokis, suspendu  lors du match contre le Cameroun.  Par contre, les Egyptiens joueront sans leurs vedettes "Mido", blessé, et Aboutrika, suspendu (deux cartons jaunes). La rencontre se jouera également sur le banc de touche entre les deux sélectionneurs qui aspirent à une place dans le dernier carré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *