CAN 2008 : Henri Michel confiant quant au rendement du Onze national

CAN 2008 : Henri Michel confiant quant au rendement du Onze national

Lors d’une conférence de presse au Centre national de football à Mâamoura, le mardi 16 octobre, Henri Michel a mis en exergue les différentes préparations de l’équipe nationale pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).
Le sélectionneur national a révélé quelques contraintes liées aux blessures et à l’absence de quelques joueurs. «Un bon nombre de nos joueurs évoluent dans des championnats européens et des championnats des pays du Golfe. Je n’arrive pas à rassembler tous les éléments de l’équipe nationale pour avoir le même niveau de préparation malgré le peu de temps qu’il nous  reste pour être prêts pour la CAN. Mais le plus important est d’instaurer un système offensif et de travailler le côté défensif», dit-il.
Le Maroc n’a pas beaucoup de matches à disputer avant la CAN, prévue au mois de janvier 2008. Après la Guinée, la Namibie, il sera question d’un autre match amical contre la France prochainement. Ces matches, selon Henri Michel, ne sont pas suffisants pour qu’il puisse évaluer le niveau des joueurs, pallier les faiblesses du groupe et retrouver de suffisantes qualités de jeu. Toutes les dispositions étaient prises pour faire évoluer le jeu du Onze national. L’entraîneur a également mis l’accent sur le fait d’instaurer un bon état d’esprit au sein du groupe. Il a affirmé l’existence de beaucoup d’enthousiasme de la part des joueurs et du staff technique. Et c’est grâce à cet enthousiasme que le Maroc pourra réaliser de belles performances. Henri Michel a aussi répondu à une série de questions posées par des journalistes de différents supports nationaux. Dans une réponse concernant ses pronostics pour la CAN, il a précisé que «le Onze national doit assurer et passer le premier tour pour que la machine se met en branle. Je crois en mes joueurs et à leurs talents. Parce que tous ces éléments évoluent à l’étranger et le niveau de chacun d’entre eux est très élevé. Sans oublier les quelques éléments nationaux, auxquels il faut donner la chance pour s’affirmer et intégrer l’équipe nationale». Henri Michel a aussi exprimé certaines craintes concernant quelques événements qui pourraient se produire lors de la compétition africaine. Il s’agit en général de l’hébergement, de la qualité des terrains de compétition ainsi que le favoritisme dans l’arbitrage. 
Lors d’une réponse concernant le choix de son adjoint, Henri Michel affirme travailler actuellement avec quelques préparateurs physiques. «Aujourd’hui, ce n’est pas très urgent d’avoir un adjoint. Mais lors de la CAN, il sera d’une extrême importance de trancher sur le choix d’un adjoint», ajoute-t-il.
Il a aussi évoqué deux noms, celui d’Aimé Jaquet et de Nourredine Naybet. Mais, il a noté que les décisions ne sont pas encore prises concernant ce sujet.
Henri Michel est revenu sur la probable liste de joueurs qui iront au Ghana en janvier. Il a ainsi affirmé que «le match contre la Namibie nous donnera une première idée des joueurs qui constitueront l’ossature de cette équipe». Pour ce qui est des autres matches au programme, Henri Michel a prévu bien sûr d’organiser d’autres rencontres en plus de celle contre la France. «On attendra le tirage au sort pour voir le profil des équipes qu’il faudra affronter pour préparer la CAN», a-t-il indiqué.
Enfin concernant le tirage au sort, Henri Michel se sera pas présent ce vendredi à Accra.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *