PROMO ALM
PROMO ALM

CAN 2008 : Les Lions imposent leur loi

CAN 2008 : Les Lions imposent leur loi

Au stade du complexe Mohammed V, les Lions de l’Atlas ont rugi balayant une équipe zimbabwéenne qui perd ainsi toutes ses chances de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2008. Marouane Chamakh et Youssef Hadji ont mis KO le Zimbabwe samedi soir, lors d’une victoire (2-0) des Nationaux qui restent toujours en tête du groupe 12. Tout s’est joué en première mi-temps avec l’ouverture du score par Chamakh (4e) avant le coup de grâce donné par Hadji (26e).
Avec cette victoire, le Maroc, reste donc en pole position avec 7 points, suivi du Malawi (3 points, mais avec deux matches à jouer) et du Zimbabwe (1 point/un match à jouer). Les Lions de l’Atlas auront l’occasion de décrocher l’unique et seul ticket en jeu s’ils enregistrent au moins un nul lors du match face au Malawi, prévu dans deux semaines.
Privés de trois de leurs meilleurs joueurs, M’Barek Boussoufa, Abdessalam Ouaddou et Oualid Regragui, les Nationaux se sont montrés dangereux dès le début. Le premier ballon chaud  a permis au joueur fétiche du Onze national, Marouane Chamakh, absent au match aller à cause de blessure à la jambe, d’ouvrir la marque. Seul devant le gardien zimbabwéen, l’attaquant des Girondins de Bordeaux a envoyé le ballon droit dans le but après un magnifique dribble. Un autre joueur talentueux, Soufiane Alloudi tournera ensuite à plein régime aux côtés de Youssef Hadji et Marouane Chamakh. Et à la 26e minute, Hadji, bien servi par un Alloudi prodigieux, aggrave le score donnant ainsi un coup dur aux Zimbabwéens. Le reste de la rencontre sera la copie conforme de ces premières minutes : le Maroc détient l’emprise sur le match et multiplie les tentatives. Les Zimbabwéens, eux, bien regroupés en défense lancent de temps en temps des «contres» qui sont parfois redoutables. D’ailleurs, ils ont failli égaliser durant le premier quart d’heure à travers des contre-offensives. Des contre-attaques qui n’ont pas trompé la vigilance de Tarik Jarmouni.
La dernière demi-heure du match sera difficile pour le Zimbabwe. L’entrée de Yaakoubi à la place de Zairi (61) a compliqué la tâche aux visiteurs qui ont compté sur la vélocité de Benjani et les longues passes de Shindisa. Yaakoubi aurait pu enfoncer le clou à la 71e minute si l’intervention de la défense n’était pas rapide. «Les trois changements étaient nécessaires. Je salue les joueurs du milieu de terrain, en particulier Kharja et Kaissi, qui ont remplacé Boukhari, Bousoufa et El Assass et fait une bonne rencontre même s’ils n’ont pas assez de matchs dans les jambes. Je voudrais remercier Regragui, Ouaddou, Kadouri et l’ancien capitaine de la sélection nationale Noureddine Naybet, qui ont soutenu l’équipe du Maroc lors de cette rencontre», a affirmé le sélectionneur national, M’hamed Fakhir dans une déclaration à la MAP. «J’ai été contraint de changer, de temps à autre, notre stratégie de jeu, car je ne dispose pas d’une formation stable», a-t-il ajouté soulignant que ce résultat «montre que nous sommes sur la bonne voie».

Fiche technique du match

– Stade : Complexe Mohammed V à Casablanca
– Pelouse : Bon état
– Spectateurs : Plus de 40.000
– Arbitre : Mourad Daami (Tunisie)
– Résultat : Maroc /Zimbabwe (2-0)
– Avertissements :
Maroc : Houcine Kharja (43e)
Zimbabwe : Matode (74e)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *