CAN 2015 : Une finale avant l’heure

CAN 2015 : Une finale avant l’heure

 Celles qui ont pu passer à travers les trous du tamis peuvent bien s’estimer heureuses, tellement les chances et le niveau étaient égaux.
Les deux premières à avoir garanti leur qualification sont le Congo de Claude Le Roy et la Guinée Equatoriale, pays hôte. Elles ont créé la surprise en éliminant le Burkina Faso et le Gabon.
Le Congo devra se défaire ainsi en quart de finale d’un adversaire qu’il connaît si bien et dont il est si proche. Il s’agit de la RD Congo. Le 31 janvier au stade de Bata aura lieu le derby des voisins congolais. Une rencontre qui s’annonce électrique comme l’illustre le témoignage du gardien remplaçant de la RDC Parfait Mandanda. «Cela va être un grand match. J’espère que la passion va rester sur le terrain et que cela ne va pas déborder entre nos deux peuples !», modère-t-il toutefois. Le pays hôte, lui, qui ne s’attendait pas à dépasser la première manche va être confronté à un habitué de la compétition. Face à la Tunisie, et avec le soutien du public, les guinéo-équatoriens tenteront de poursuivre leur épopée. Après tout, le football est le sport de toutes les imprévisions où aucun scénario n’est à écarter.

L’Algérie, elle, qui est parvenue à éliminer le Sénégal, un des pays favoris, en phase de poule, aura rendez-vous avec Yaya Touré et compagnie. C’est l’affiche phare des quarts de finale. Les Verts affronteront les Eléphants de la Côte d’Ivoire qui se sont qualifiés au second tour, après leur victoire contre le Cameroun (1-0) mercredi soir. Enfin, le Ghana qui a arraché la qualification in extremis, a attendu le résultat du tirage au sort entre la Guinée et le Mali pour connaître son adversaire. Bien avant ce jeu de hasard, Henri Kaspercazk avait regretté  que la formule de qualification soit de la sorte. «Il faut respecter la règle, on n’a pas le choix. On va trembler avant le tirage, les Guinéens certainement aussi. Il faudra trouver une formule plus sportive, plus raisonnable». Et de proposer: «Il faut résoudre le problème de la qualification et des résultats toujours sur le terrain, jamais sur tirage au sort, ça ne correspond pas à l’esprit sportif».
La chance a finalement souri aux Guinéens et toutes les équipes sont aujourd’hui fixées.
Rappelons que les deux quarts de finale, initialement prévus ce week-end à Ebebiyin et Mongomo, ont été relocalisés pour des raisons climatiques à Bata et Malabo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *