CAN : la responsabilité de la CAF

CAN : la responsabilité de la CAF

ALM : Les téléspectateurs marocains risquent fort de ne pas suivre les retransmissions en direct des matchs de la CAN sur leurs télévisions nationales. Comment se présente la situation ?
Mohamed Moufid : Sur un plan professionnel et juridique, la chaîne de télévision ART est dans son droit. Elle a acheté un produit et elle demeure légalement libre de le commercialiser comme elle l’entend. Ceci étant, il aurait fallu entamer bien avant une action auprès de la CAF afin de trouver une formule qui puisse permettre aux pays participants de retransmettre en direct les matchs de leurs équipes nationales sur les chaînes nationales. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées de cette manière. La CAF, via son agence, a négocié un contrat avec une chaîne privée, en l’occurrence ART. Maintenant, on est devant le fait accompli. D’après ce que j’ai entendu, les négociations menées au niveau du l’Union Arabe des Télévisons se trouvent dans l’impasse. ART refuse toute discussion. Son acquis n’est pas à vendre. La situation est telle que pour le moment, il est difficile d’entreprendre quoi que ce soit. Il fallait négocier bien avant avec la CAF pour éviter de se retrouver dans cette situation. Une situation qui aujourd’hui pose un problème moral plus que commercial.
Dans quel sens s’agit-il d’un problème moral ?
Dans le sens où les téléspectateurs marocains ne pourront pas suivre les matchs disputés par l’équipe nationale sur les deux télévisons nationales. Maintenant, tout ce qu’on peut faire, c’est de réagir a posteriori auprès de la CAF. Et c’est bien ce que nous avons fait. Nous avons signalé que ce problème fait l’objet d’un débat passionné au pays. Nous avons également expliqué que le parlement a interpellé le gouvernement sur ce sujet pour montrer le sérieux de ce seujet. Nous espérons que cette démarche apportera un résultat.
Concrètement, que pourriez-vous faire à votre niveau pour débloquer la situation ?
Comme je vous ai dit, nous avons bien contacté la CAF sur ce sujet. Je tiens à signaler ici qu’au début, personne ne nous a impliqués dans ce dossier. La CAF a chargé son agence de négocier un contrat avec une télévision. Et les télévisions nationales se sont retrouvées dans une situation de sorte qu’elles doivent négocier directement avec la chaîne ART. Pour le moment, nous tenterons de sensibiliser la CAF sur ce problème, et ceci en concertation avec les autres pays arabes présents lors de cette coupe. Mais il faut admettre que techniquement, il est difficile d’arriver à un résultat concret. Le problème réside dans le fait que les choses sont déjà faites. Notre action de sensibilisation, que nous menons auprès de la CAF servira de garde-fou pour la prochaine fois. Cela dit, nous continuons à entretenir l’espoir que la situation actuelle puisse se débloquer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *