Candidature commune entre le Nigeria et le Cameroun

Le premier mondial de l’histoire qui aura lieu en Afrique passionne de plus en plus. Le Nigeria, qui vient de dévoiler son intention d’organiser cette coupe du monde, tend la main vers d’autres pays africains pour une candidature commune.
Un comité de 12 personnes dirigé par l’ancien international nigérian Segun Odegbami, qui aura pour tâche d’élaborer ce projet de candidature commune, sera officialisé par le ministre nigérian des Sports, Steven Akiga, vendredi à Abuja. Le Togo, le Bénin et le Ghana seraient les autres pays concernés par ce projet. « Nous pensons que si nous oeuvrons pour une candidature commune, cela améliorera grandement nos relations avec le Cameroun », a déclaré mardi à l’AFP Gboyega Okegbenro, un porte-parole du ministère des Sports. Le différend sur Bakassi, 1000 km2 de côtes poissonneuses et réputées riches en pétrole, a abouti à plusieurs incidents frontaliers entre les deux pays voisins au cours des huit dernières années.
La décision en octobre de la Cour internationale de justice à La Haye d’accorder la souveraineté de la péninsule au Cameroun avait été rejetée par Abuja et avait été à l’origine d’un regain de tension entre les deux pays. « Une candidature commune, par ailleurs, devrait améliorer la coopération et le développement dans la sous-région d’Afrique de l’Ouest, les infrastructures routières et aériennes, ce qui aurait des effets socio-économiques positifs », a-t-il ajouté, avant de préciser qu’aucun de ces pays ne pouvait à lui seul assumer le coût de l’organisation d’un tel événement planétaire. Le Nigeria, l’Egypte, la Libye, l’Afrique du Sud, le Maroc et la Tunisie ont officiellement fait acte de candidature pour organiser le Mondial-2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *