Canoë-kayak : Peu de participants à la Coupe du Trône

Canoë-kayak : Peu de participants à la Coupe du Trône

La fédération royale marocaine de canoë-kayak organise la Coupe du Trône, le 16 décembre sur les rives du Daït Roumi, à 17 kilomètres de Khémisset.
Les compétitions se contenteront de quatre clubs uniquement. «Les clubs qui participent en principe au championnat du Maroc du canoë-kayak étaient au nombre de huit. Mais, actuellement, il ne reste que quatre clubs : Al Fath, Stade Marocain, Olympique Marocain et le FUS. Leurs clubs ont été rasés de la rive de Bouregreg parce qu’ils se situaient sur le terrain du grand projet de Bouregreg», indique Abdallah Laraïchi, secrétaire général de la Fédération.
Les compétitions comprendront des courses de 1000m et de 500m pour les seniors, juniors, cadets et minimes. Concernant les benjamins et les poussins, ils auront droit à une course de 200m.  Le Maroc est spécialisé dans la course en lignes. Quant aux barques utilisées, elles sont monotypes. «Normalement, nous devions avoir un bassin de slalom où il y a un courant d’eau fort, des montées, des descentes et où l’on pourra  placer des portes. Mais, faute de moyens, nous ne pouvons avoir tout cela», regrette ce responsable.
Plus de 100 participants prendront part à cette compétition nationale. Le comité d’organisation a prévu cet événement afin de séduire plus d’adeptes de ce sport nautique. Car cette compétition n’est pas uniquement organisée pour révéler des champions de canoë-kayak. C’est avant tout une occasion de faire connaître ce sport nautique auprès du grand public.
Notre pays participe, depuis toujours,  à la compétition continentale et les Marocains se positionnent parmi les premiers.  « Le Maroc participera au championnat d’Afrique au début du mois de janvier qui se déroulera en Zambie. Trois Marocains seront de la fête. Cela coûte trop cher à la fédération, mais on il faut que le Maroc soit représenté au niveau continental et arabe même avec le peu de moyens dont notre fédération dispose », souligne Abdallah Laraïchi.
Au cours de l’année 2005, le Maroc a décroché le titre africain lors du championnat d’Afrique organisé en Tunisie. Durant cette édition africaine, les nationaux devront défendre leur titre et disputer les premières marches du podium. «Les Marocains devront confirmer leur savoir-faire, et se préparer à affronter les concurrents. On s’attend toujours à des surprises de la part de cette nouvelle génération voulant se confirmer dans cette discipline sportive», espère ce responsable.

Le kayak

Le kayak est une petite embarcation à une ou plusieurs places propulsé grâce à une pagaie double. Le kayak est d’origine eskimaude. Il était traditionnellement utilisé par les Inuits pour la chasse.
Le kayak est maintenant utilisé dans le monde entier à des fins de loisir et de compétition. Il est regroupé avec le canoë au sein d’une  Fédération.
Le kayak comporte plusieurs disciplines pratiquées en compétition : le slalom, la descente, la course en ligne, le kayak polo, le wave ski et le freestyle.
Le kayak ne doit pas être confondu avec le canoë dont il est cousin mais qui se pratique avec une pagaie simple.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *