Caproyal : une 2ème édition en 2005

Présente jeudi après-midi au Yacht Club de Monaco où elle s’apprêtait à fêter la conclusion de ce « pari audacieux » qu’a constitué cet événement initialement programmé entre les 18 et 26 mai courant, Mme Zander a déclaré à la MAP que « plus que jamais Caproyal entend devenir un grand événement de yachting international au départ du Maroc et un message inter-méditerranéen d’amitié et de sportivité ». « Nous avons réussi à convaincre nos partenaires, et tous ceux qui ont participé à la première édition s’en réjouissent », a-t-elle ajouté. Française native du Maroc et propriétaire d’une agence de communication à Rabat, Mme Zander s’est félicitée du soutien que son initiative avait obtenu aux plus hauts niveaux et auprès des entreprises marocaines, mais elle regrette que plusieurs événements aient gêné la préparation et le déroulement de la course.
Une épreuve de yachts classiques implique des milliardaires dont le temps est précieux, et une simple crise boursière liée aux événements internationaux peut porter un coup aux plannings d’une manifestation, a-t-elle fait remarquer. Non seulement les trois dernières années durant lesquelles Caproyal a été préparée n’ont pas manqué d’événements négatifs mondiaux ou régionaux, mais la tempête est venue tout gâcher sur le détroit de Gibraltar, avec des vents de force 9 (plus de 100 km/h) le 18 mai, date où devait être donné le coup de départ, et les jours suivants. D’où une série de désistements. Sur la dizaine de yachts inscrits et cotisants, un seul, l’Eleonora, superbe goélette hollandaise de 42 mètres et réplique du légendaire Westward (1910), a pu attendre et partir le 20 mai. Emmenée par Ed Kastelen et ses dix membres d’équipage, il est arrivé mardi soir au port de Monaco.
Saluant la performance de l’Eleonora, Mme Zander, qui évalue son investissement dans cet événement à quelque 3,7 millions de DH en fonds propres, considère que le temps enregistré par Ed Kastelen (5 jours, 58 minutes et 50 secondes) est un record qui servira de référence à la prochaine course. Le Trophée de Caproyal, une pièce originale de haut de gamme, a été remis au propriétaire de l’Eleonora qui a annoncé son intention de l’exposer au Royal Yacht Squadron, berceau du yachting international, dans le sud de l’Angleterre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *