Casa, capitale du handball africain

Casa, capitale du handball africain

Calendrier chargé pour Abdelmoumen Jouahri, président de la Fédération royale marocaine de handball. En plus du championnat national, qui démarrera le mois de décembre, et non pas janvier comme c’était le cas durant les six dernière années, pour prendre fin juillet prochain, les adeptes du handball auront rendez-vous à partir du 14 et jusqu’au 22 décembre prochain avec le championnat africain des cadets (jeunes natifs de 87,88 et 89) qui se déroulera à Casablanca. Cette compétition, qui devait avoir lieu au Caire, regroupera quatre pays seulement : le Maroc, l’Egypte, la Tunisie et l’Algérie. «Dans ce genre de compétition, la porte est ouverte à toutes les équipes nationales affiliées à la Confédération africaine de handball et qui sont en nombre de 53. Mais jusqu’à maintenant, seules quatre équipes ont confirmé leur participation.
Les autres, faute de moyens et d’une politique pour les jeunes, ont dû renoncer à cet événement», a expliqué Jouahri. Ce sera la première participation de notre pays à ce championnat. «C’est la première fois que l’on regroupe une équipe des cadets», a fait remarquer ce dernier. L’équipe nationale avait pris part au championnat maghrébin au mois de juillet dernier, mais c’était dans la catégorie des moins de 19 ans. Championnat qui a vu la participation de plusieurs pays, dont l’Egypte, et dont le titre est revenu au Maroc.
Selon Jouahri, cette compétition, qui se déroulera en six matchs, sera l’occasion pour les jeunes joueurs de se mesurer à leurs concurrents tunisiens, égyptiens et algériens. «Certes, ces équipes ont beaucoup d’avance sur nous, mais il faut bien commencer par le commencement pour pouvoir se situer par rapport à ces équipes et savoir où l’on est», a tenu à souligner le président de la FRMH. Après quoi, il sera question pour les responsables de la petite balle orange de dresser un bilan de la participation marocaine pour pouvoir se projeter dans l’avenir. «On va faire tout le bilan pour savoir qu’est-ce que nous avons fait et qu’est ce qui nous reste à faire», a-t-il confié. Autre fête hand-balistique qu’abritera la métropole durant le même mois : le champion d’Afrique des clubs champions et qui regroupera les grosses pointures de cette discipline.
«En tout, garçons et filles, on aura 16 équipes», a déclaré Jouahri. Le Maroc sera représenté par l’équipe Rabita. C’est le plus grand événement hand-balistique après la Coupe d’Afrique des nations. Les responsables de la FRMH ont demandé l’organisation de ce championnat après le désistement de la fédération algérienne de handball. «C’est un championnat qui devait avoir lieu à Alger, mais à la dernière minute les Algériens ont dû renoncer à son organisation», a fait remarquer celui-ci. Multiplier les compétitions pour permettre aux jeunes de hisser leur niveau et par la même redorer le blason de la petite balle orange nationale, tel est l’objectif que s’est fixé la FRMH dans son nouveau plan d’action depuis quelques années. C’est, d’ailleurs, dans cette optique que la Fédération royale marocaine de handball a présenté dernièrement sa demande à la Confédération Africaine de Handball pour accueillir le championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes, prévu en 2005.
Et ce n’est pas tout. «On a demandé aussi l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu en 2006», a ajouté le président de la FRMH. Ce n’est qu’en multipliant ce genre d’initiatives, qui ne demandent pas beaucoup de moyens, que l’on pourra tirer vers le haut le niveau de la petite balle orange nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *