Casa, capitale du sport arabe

Casa, capitale du sport arabe

Présidents et secrétaires généraux des unions sportives arabes se sont donnés rendez-vous lundi à Casablanca pour leur 18ème congrès annuel. Organisée sous l’égide de l’Union arabe de basket-ball en collaboration avec la Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB), cette rencontre, qui se tient jusqu’au 19 du mois courant, connaît la participation de quelque 70 personnes, représentant 31 instances. Lors de la séance inaugurale qui a eu lieu lundi soir dans la capitale économique du Royaume, les congressistes ont procédé à l’adoption d’un statut unifié pour toutes les unions arabes qui, désormais, seront régies par les mêmes règlements. Ce statut unifié a déjà reçu l’approbation des ministres arabes de la jeunesse et des sports, réunis dernièrement en Jordanie. «Au Maroc, chaque fédération dispose de son propre statut. Une situation qui pose de nombreux problèmes notamment sur le plan juridique et réglementaire. C’est pour cela que l’unification des statuts des différentes fédérations de sport devient une nécessité», a déclaré à Aujourd’hui Le Maroc Noureddine Benabdennebi, président de la FRMBB, co-organisateur de l’événement. Mais il n’était pas uniquement question de statut unifié. Les différentes interventions qui ont ponctué la cérémonie d’inauguration ont également insisté sur l’importance pour les tous les pays arabes d’accorder leurs violents en matière de politique sportive. Coopération efficace en devient le maître mot. D’où l’importance qui doit être accordée à «la pratique sportive qui tend à enraciner les valeurs de solidarité de coopération et qui constitue une véritable immunisation contre toute forme de marginalisation, de délinquance et d’extrémisme», a expliqué Abderrahmane Zidouh, secrétaire général du secteur du sport. En outre, les présidents et secrétaires généraux des unions arabes ont adopté les recommandations résultées de leur précédent congrès, tenu l’année dernière au Caire. Ils se sont également mis d’accord sur leurs programmes et activités pour le prochain exercice (2004). A Casablanca, le dossier de candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde de football 2010 était présent en force. La présence de Saad Kettani à la séance inaugurale en est la preuve. Le président délégué du comité national chargé de la candidature marocaine n’a pas hésité à mettre en exergue la légitimité historique du dossier national qui se trouve en concurrence avec trois autres candidatures arabes, celles de la Tunisie, de l’Egypte et de la Libye. Etre candidat pour la quatrième fois est une donne qui devrait être sérieusement prise en considération lors de la décision finale. «Nous sollicitons votre soutien pour gagner le défi de cette organisation qui sera celle du monde arabo-musulman», a souligné Saad Kettani pour qui cette semaine sera cruciale. En effet, une intense activité diplomatique se tient en marge du congrès des unions sportives arabes. La présence des différents responsables du sport arabe est une grande opportunité pour la promotion du dossier marocain. Le soutien apporté il y a une quinzaine de jours par l’Arabie Saoudite en la personne du prince héritier Abdellah Ben Abdelaziz pourrait faire pencher la balance marocaine au sein de l’Union arabe de football, présidée justement par ce pays. Du côté asiatique, la présence depuis mardi au Maroc d’une autre grosse pointure du football mondial revêt une importance particulière. Il s’agit du Qatari Mohamed Ben Hammam, président de l’Union asiatique de football et membre du bureau exécutif de la FIFA.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *