Casablanca capitale internationale du judo

Casablanca capitale internationale du judo

«Après la réussite des deux précédentes éditions, ce tournoi est devenu un rendez-vous mondial incontournable, il est reconnu et classé par la Fédération internationale de judo, les participants pourront y glaner des points et cette édition réunira, cette fois-ci, 15 pays contre 21 lors de la deuxième édition», déclare non sans optimisme Touham Chnior, président de la Fédération royale marocaine de judo et arts assimilés, dans une déclaration à «Aujourd’hui Le Maroc». Une réussite donc annoncée pour cette édition et, au-delà, pour le judo national. A cet effet, les organisateurs ont émis le souhait de voir toutes les autorités, acteurs économiques et tous sportifs du Grand Casablanca soutenir cet événement. Car, personne ne peut renier les retombés économiques des tournois internationaux.
Cette manifestation sera, par ailleurs, marquée par la présence du président de l’Union européenne de judo, Marius Vizer, qui est pressenti pour la présidence de la Fédération internationale de judo. D’autres personnalités sont invitées à ce tournoi, telles les anciennes gloires du judo national. A l’issue de la compétition, l’ensemble des participants entreront en stage, lequel s’étalera du 11 au 14 avril. Concernant la participation des judokas marocains, ceux-ci seront représentés dans toutes les catégories. Ils disposent ainsi de fortes chances, car, le public qui sera au rendez-vous jouera un rôle stimulateur.  A propos du judo marocain, il est pertinent de rappeler les résultats enregistrés au tournoi international de Tunis, où l’équipe masculine est montée sur la plus haute marche du podium, grâce à quatre médailles d’or. Une belle prestation au vu de la carrure des participants, à savoir la Turquie, l’Espagne et d’autres grosses pointures du judo. Quant au directeur technique national, El Arabi El Jamali nous a déclaré que « les délégations ont commencé à poser pied au Maroc depuis jeudi. Nous n’avons pas encore avec précision la liste des sportifs engagés et nous ne pouvons, de ce fait, pas faire de pronostics. Ce qu’on peut dire c’est que la sélection tunisienne a excellé lors des dernières échéances internationales, elle a une grande équipe féminine qui dominera, certainement, les débats». Parallèlement, le judo africain sera présent à travers la participation des judokas sénégalais, nigériens, ghanéens, etc. Aussi, ne faut-il pas sous-estimer les judokas issus des pays du Golfe, notamment des Émirats Arabes Unis.  Par ailleurs, il faut retenir que, selon le responsable technique, le podium n’est pas une priorité, car le souci consiste en une prestation honorable de nos jeunes. En se mesurant à de grands combattants, ces derniers pourront acquérir une maturité technique. De plus, le devoir de confirmer les acquis de Tunis devant le public marocain s’impose.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *