Championnat d Afrique des nations U17 : Les cadets ne joueront pas la finale

Championnat d Afrique des nations U17 : Les cadets ne joueront pas la finale

La Côte d’Ivoire a éliminé au complexe sportif Mohammed V de Casablanca le Maroc des moins de 17 ans déjà qualifié pour la Coupe du monde des cadets prévue aux Emirats Arabes Unis en octobre prochain. Ainsi lors de cette première demi-finale du Championnat d’Afrique des Nations, les Ivoiriens se sont imposés par deux buts signés Chris Bedia (30è) et Anderson Niangbo (38è), alors que l’unique réalisation des nationaux a été l’œuvre de Walid Sebbar (66è, s.p). Dans un duel où la Côte d’Ivoire a confirmé sa suprématie avec l’art et la manière, les cadets, supportés par tout un stade, ratent une précieuse occasion de se qualifier pour la finale de ce championnat africain. La sélection marocaine ne pourra donc pas continuer l’aventure. «Il s’agit d’un groupe de joueurs en pleine construction, ses progrès sont perceptibles», a déclaré le technicien des cadets, Abdellah Idrissi, à la presse lors de la conférence de presse après ce match officié par l’arbitre namibien Chicongo Rolland. Et de poursuivre : «Nous montons en puissance, d’ailleurs tous les rêves sont permis. Toutefois je me permets de rappeler que notre principal objectif était de nous qualifier pour le Mondial U17». Cette rencontre a été disputée en présence notamment du président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, du président de la Fédération royale marocaine de football, Ali Fassi Fihri, et du secrétaire général du ministère de la jeunesse et des sports, Karim Akkari. Les Lionceaux de l’Atlas avaient accédé en demi-finale en terminant en tête du groupe A avec 7 points, devant la Tunisie (7 pts), le Gabon (3 pts) et le Botswana (0 pts), alors que la Côte d’Ivoire avait terminé 2ème du groupe B (5 pts) derrière le Nigéria (6 pts). Les Ivoiriens affronteront en finale, samedi au Grand stade de Marrakech (17h30), le vainqueur de l’autre demi-finale devant opposer, mercredi, la sélection nigériane à son homologue tunisienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *