Championnat d’Espagne : Fin de série pour le Barça, le Real peut revenir

Championnat d’Espagne : Fin de série pour le Barça, le Real peut revenir

Le Barça, tenu en échec samedi à Gijon (1-1) lors de la 23e journée du Championnat d’Espagne, s’est arrêté à 16 victoires consécutives en Liga et s’est exposé à un retour du Real Madrid à cinq points. Très bien pressé par le Sporting au début, le leader a été incapable de prendre le match à son compte et s’est retrouvé mené après un quart d’heure. David Barral a inscrit un but somptueux: une frappe du droit parfaite après avoir effacé Piqué et Milito (16e). Malmené, mené au score, le Barça a fini par réagir, notamment grâce à l’entrée de Pedro à la place d’un Afellay inoffensif (46e). Iniesta (33e), Xavi (54e) et Messi (56e) ont tous cadré mais à chaque fois le gardien du Sporting, Cuellar, était sur la trajectoire. A la 80e minute, parfaitement lancé par Messi, Villa, formé au Sporting, a trompé Cuellar d’un lob magistral. Après avoir frôlé la défaite, le Barça a été à deux doigts de gagner mais Pedro a été un peu court sur sa reprise au second poteau (87e). Josep Guardiola avait décidé de faire souffler plusieurs titulaires habituels, dans la perspective du match de Ligue des champions contre Arsenal mercredi: Pedro, finalement appelé à la rescousse, Busquets et Abidal étaient remplaçants. En cas de victoire dimanche à Barcelone contre l’Espanyol, le Real Madrid (2e) devait revenir à cinq points du Barça. L’autre club de Madrid, l’Atletico, s’est enfoncé dans la crise samedi en perdant à domicile contre Valence (2-1), sa 11e défaite de la saison. Plus menacé que jamais, l’entraîneur Quique Sanchez Flores a assuré en conférence de presse avoir reçu le soutien de ses dirigeants. «Je veux tout donner pour sortir l’équipe de la situation actuelle. Une destitution n’est pas la solution», a-t-il ajouté.
L’Atletico a pourtant bien débuté contre Valence, avec un but de Reyes dès la 3e minute. Mais, inconstant dans le jeu, il a perdu la main et s’est fait reprendre (Joaquin, 41e) puis dépassé en fin de match (Joaquin encore, 86e). L’attaquant uruguayen des «Colchoneros» Diego Forlan, en panne d’efficacité, a même manqué un penalty à la 57e minute, envoyant sa frappe sur le poteau droit de Guaita. De son côté, Valence s’est emparé de la 3e place, avec deux points d’avance sur Villarreal, attendu dimanche à La Corogne. Séville va à peine mieux que l’Atletico (un point de plus au classement). Samedi, les Sévillans sont tombés à Santander (3-2) malgré une supériorité numérique de plus de 50 minutes. Menés 2-0, ils sont pourtant revenus à 2-2 mais rien n’allait: Rakitic a marqué contre son camp, Negredo a manqué un penalty et Palop a offert le troisième but au Racing en sortant n’importe comment.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *