Championnat d’Espagne : Le Barça et le Real en démonstration

Championnat d’Espagne : Le Barça et le Real en démonstration

Le FC Barcelone, auteur samedi d’une véritable démonstration (3-0) face au Racing Santander au Camp-Nou, se maintient provisoirement en tête du championnat d’Espagne, répondant du tac au tac au Real qui avait balayé plus tôt le Betis Séville (4-1) au Bernabeu, lors de la 8e journée.
Les Catalans auront connu, samedi, un match assez commode contre un Racing Santander impuissant face à la magie des combinaisons d’Iniesta et de Messi, auteur d’un doublé. La seule mauvaise nouvelle de la soirée est venue de la blessure à la cuisse droite de Piqué, le défenseur central à peine remis d’une lésion au mollet. Messi a une fois de plus simplifié la tâche de ses partenaires en ouvrant la marque dès la 11e minute. L’Argentin, lancé par un Iniesta remis de sa déchirure à la cuisse, s’en est allé dribbler le gardien visiteur pour glisser le ballon dans la cage vide. On retrouvait le même duo infernal à la 68e: Xavi y était allé de son but lui aussi, en marquant, une fois n’est pas coutume, de la tête (27). De son côté, le Real s’en est également donné à coeur joie face au Betis Séville (4-1). Pour porter le danger devant le but du Betis, José Mourinho avait finalement choisi Higuain plutôt que Benzema, encore à court de forme après sa blessure aux adducteurs qui l’a éloigné des terrains pendant deux semaines. L’Argentin a une nouvelle fois inscrit un triplé après celui déjà réalisé face à l’Espanyol Barcelone (4-0), et se pose en sérieux concurrent du Français. Ronaldo, lui, a fêté son 100e match sous le maillot Merengue. Si le Portugais n’a pas soufflé ses bougies en marquant samedi, il a tout de même délivré deux passes décisives. Le Real avait trouvé la faille (1-0, 46e). Kaka réalisait ensuite le break d’une magnifique frappe aux 16 mètres (2-0, 58e). Un rien suffisants, les Blancs étaient alors repris par leurs habituelles sautes de concentration et Molina, bien décalé par Ruben Castro, réduisait le score (2-1, 68e). C’était sans compter sur la faim de buts d’Higuain. «Pipita», la pépite, bien lancé par Di Maria, effaçait Casto (3-1, 69e) avant de s’offrir le triplé d’une magnifique balle piquée au-dessus du portier andalou (4-1, 73e).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *