Championnat du monde de judo à Marrakech : Teddy Riner réalise la décima

Championnat du monde de judo à Marrakech : Teddy Riner réalise la décima

Sans surprise, le judoka français Teddy Riner a remporté haut la main, samedi soir au Palais des congrès à Marrakech, le Championnat du monde de judo dans la catégorie +100 kg en venant à bout du Belge Toma Nikiforov.

La superstar du judo mondial enrichit ainsi son monumental palmarès avec une dixième couronne de champion du monde conquise en toutes catégories.

Riner a mis toute son expertise en jeu ne laissant aucune chance à son adversaire multipliant les techniques et maîtrisant ses gestes.

La troisième place de cette catégorie est revenue au Japonais Ojitani Takishi, alors que le judoka cubain Garcia Mendoza Alex est arrivé au 4è rang, suivi du japonais Kageura Kokoro en cinquième position.

La sixième position a été décrochée par le judoka cubain Granda Andy suivi respectivement du représentant de la Mongolie, Battulga Temuulen (7è position) et du jodoka russe Mikhaylin Alexander (8è position).

Chez les dames, c’est la Japonaise Asahina Sarah qui s’est illustrée dimanche en finissant le combat en sa faveur sur un ippon, face à la judoka bosniaque Ceric Larisa.

La troisième place lors de cette compétition «Dames», tenue en 4 groupes, est revenue conjointement à la tunisienne Nihel Cheikh Rouhou et à la Cubaine Idalys Ortiz.

A noter qu’Asmaa Niang, la seule championne marocaine à participer à cette compétition (Groupe D), s’est inclinée, au deuxième tour, face à la néerlandaise Tessie Savelkouls.

Ce Championnat du monde a été organisé par la Fédération internationale du judo (FIJ), en partenariat avec la Fédération royale marocaine de judo et des arts martiaux assimilés (FRMJAMA). Il  a connu la participation de plus de 60 judokas parmi les plus brillants à travers le monde.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et l’égide du ministère de la jeunesse et des sports, cette compétition se tient pour la première fois en terre africaine.

Cette compétition, dont le montant du prix s’élève à 500 mille euros, est une étape importante pour la consécration des objectifs de la Fédération royale marocaine du judo et des arts maritaux assimilés, à même de lui permettre de s’ériger en institution sportive leader à l’échelle africaine, et l’une des meilleures fédérations de judo au monde.

Rappelons que le Maroc abritera successivement à partir de 2018 trois compétitions sportives, à savoir : les éditions 2018, 2019 et 2020 du Grand Prix de judo, outre le Championnat du monde de Judo (Juniors) en 2019 et le Championnat d’Afrique de Judo en 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *