Championnat du monde junior de ski : trois Marocains seront en lice au Mont-Blanc

Championnat du monde junior de ski : trois Marocains seront en lice au Mont-Blanc

Trois Marocains prendront part au championnat du monde junior de ski. Il s’agit de la première participation marocaine dans cette compétition qui se déroulera du 31 janvier au 6 février au Mont Blanc dans les Alpes françaises. D’après la fédération royale marocaine de ski et de sports de montagne (FRMSSM), les trois skieurs qui défendront les couleurs du Maroc dans cette compétition sont Hamza Lerhenane et Aaouich Yassine, sociétaires tous les deux du Ski Club d’Ifrane et Hamza Rkioui, sociétaire du Ski Club Atlas Marrakech. Lors de ce championnat, placé sous l’égide de la Fédération internationale de ski (FIS), ces trois jeunes éléments qui sont parmi les meilleurs au niveau national, seront accompagnés par l’ex-champion du Maroc, Mohammed Oujebbad comme entraîneur national et Abderrahmane Mrabtine, en tant que chef de délégation. Rappelons que le Maroc prendra part aussi aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver au Canada, qui se dérouleront du 12 au 28 février prochain. Et c’est Samir Azzimani qui aura l’honneur de représenter dignement le Maroc dans ces jeux. Samir Azzimani est installé en France et évolue au sein du Racing club. Le Mont-Blanc qui accueillera cette année le championnat du monde junior de ski est un massif montagneux des Alpes. Il est le plus haut sommet d’Europe occidentale qui culmine à 4 810 m. Il est traversé par le tunnel du Mont-Blanc, entre Chamonix dans la vallée de l’Arve et Courmayeur dans la vallée d’Aoste. Ce massif est relativement restreint en superficie puisqu’il s’étend sur seulement 400 km2 environ, mais il empiète sur trois pays (la France, l’Italie et la Suisse). Il est situé en grande partie sur le département français de la Haute-Savoie, mais aussi de la Savoie, sur la Vallée d’Aoste en Italie et sur le canton du Valais suisse. Il est très homogène, c’est-à-dire que peu de vallées entrecoupent le relief, si ce n’est le Val Veny en amont de Courmayeur (côté italien), qui isole quelque peu le sommet de Lancebranlette.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *