Championnat national de deuxième division : la JSK Tadla sur un nuage

Championnat national de deuxième division : la JSK Tadla sur un nuage

Le Mouloudia continue à défrayer la chronique par ses contre- performances. Dimanche dernier, il s’est incliné de nouveau sur son propre terrain. Un constat que même l’entraîneur de Tadla, Aziz Abdelmalek, n’arrive pas à comprendre : «le Mouloudia est une grande équipe avec un effectif en mesure de perturber n’importe quelle défense. Et sincèrement, je ne n’arrive pas à comprendre ce qui lui arrive», a t-il déclaré à la fin de la partie. Sur le plan du jeu, la partie fut équilibrée avec un léger avantage pour la Jeunesse de Tadla qui a su comment renforcer sa défense sans pour autant s’aventurer. Choix tactique qui a permis aux locaux de monopoliser le jeu, dans un premier temps, sans se montrer dangereux. D’ailleurs la première alerte fut à l’avantage des visiteurs lorsque Camaté (14ème) tout seul sur un corner a failli ouvrir la marque. Ce n’était que partie remise, car le Mouloudia allait menacer le gardien Bouamira notamment par Zimbi qui, devant la stupéfaction générale, rata un but alors qu’il était en bonne position (18ème) de tir et à deux mètres des bois. Trois minutes après, Moctar dans ses œuvres avantagea le Mouloudia de la plus belle manière : amorti de la poitrine et reprise instantanée et cadrée. Et alors que le Mouloudia donnait signe de satisfaction, l’arbitre Baâmrani accorda un penalty des plus fantaisistes aux visiteurs. Jouad Aziz qui se chargea de la transformation ne trembla guère et égalisa d’un tir en puissance. La seconde mi-temps allait connaître un autre scénario avec des Tadlaouis plus organisés et plus entreprenants. D’ailleurs, leur entraîneur n’a pas hésité à faire entrer deux attaquants pour déséquilibrer la défense locale et remporter les trois points de la partie. C’était le bon choix car la défense oujdie n’a pas pu résister jusqu’au bout. À dix minutes de la fin, le défenseur Camaté a bénéficié d’une passe en profondeur de la gauche et d’un bon heading, il logea de belle manière le cuir au fond des bois du gardien oujdi. Un but avec son pesant en or car il a permis aux Tadlaouis de s’imposer et du même coup s’accaparer du fauteuil de leader. C’était la joie inouïe sur leur banc de touche. Mais, malgré cet exploit, leur entraîneur Aziz préfère garder le profil bas. «Nos prétentions ne peuvent déborder, car notre équipe n’a pas de terrain et souffre de plusieurs maux. Certes on est premiers pour le moment, mais le championnat encore à ses débuts». Et d’ajouter: «On est sûrs d’une chose c’est qu’on ne vendra pas nos chances facilement».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *