Championnats du monde de cyclisme : le bal a commencé

Championnats du monde de cyclisme : le bal a commencé

En attendant les JO-2012, les cyclistes nationaux ont déjà pris part aux épreuves en ligne (Hommes Elites) des Championnats du monde, prévus du 29 septembre au 3 octobre prochain à Melbourne, en Australie. Sur le plan africain, le cyclisme marocain a volé la vedette, en s’illustrant dans les différents Tours auxquels il a pris part, que ce soit en individuel ou dans les compétitions par équipes.
L’équipe nationale de cyclisme s’est qualifiée à ces Championnats grâce à son classement à l’Africa Tour, où le Maroc occupe la tête du classement individuel et par équipes. En effet, le cycliste Abdelati Saadoune, leader du classement de l’Africa Tour, sera le chef de file de la sélection nationale aux Championnats du monde en Australie. Outre Saadoune, la sélection nationale, conduite par le directeur technique national Mostafa Najjari, comprend Adil Jelloul, Mouhssine Lahsaini, Tarik Chaoufi, Mohamed Said El Ammoury et Adnane Aarbia. Outre le Maroc, le continent africain sera représenté dans cette catégorie par l’Afrique du Sud, deuxième au classement individuel et par équipes de l’Africa Tour. Dans les autres catégories des épreuves en ligne, l’Afrique sera représentée par l’Erythrée, l’Afrique du Sud, la Tunisie et le Burkina Faso chez les hommes de moins de 23 ans et par l’Afrique du Sud dans la catégorie Femmes Elites. Dans le contre-la-montre, l’Afrique du Sud sera le seul représentant du continent par le biais de Jay Robert Thomson (Hommes Elites), Cashandra Slingerland (Elites Femmes) et Reinardt Janese Van Rensburg (hommes -23 ans). En effet, le cyclisme national a beaucoup fait parler de lui cette année et s’est forgé, petit à petit, une place de choix que ce soit au niveau africain ou mondial. Il est à noter que l’année 2009 fut fructueuse pour le cyclisme national, qui s’est illustré sur la scène africaine, en attendant les JO-2012, une grand-messe du sport mondial sur laquelle les responsables misent pour réécrire l’histoire du vélo national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *