Championnats du monde en salle : Le Maroc s’adjuge la 25ème place

Organisées du 7 au 9 mars, les compétitions de la 12e édition du championnat du monde d’athlétisme en salle ont pris fin dimanche dernier.  Le Maroc a terminé à la 25ème place avec une seule médaille de bronze, œuvre de Meryem Alaoui Selsouli. Cette jeune athlète, née en 1984 dans la ville ocre a bouclé le 3000 m en 8mn 41 sec et 66/100. La première et deuxième place ont été remportée respectivement par les Ethiopiennes Meseret Defar (8:38.79) et Meselech Melkamu (8:41.50). Pour ceux qui ne le savent pas encore, Meryem Selsouli détient le titre de championne du monde universitaire en 2004. Elle a été sacrée, vice-championne du monde du 3000 m junior à la Jamaïque en 2002.  Elle est aussi médaillée africaine en 2003, arabe et méditerranéenne en 2005. Bien que de petite constitution, la jeune athlète fait ses premiers pas pour faire partie des légendes marocaines de la discipline. Par ailleurs, l’autre Marocaine engagée dans cette épreuve, Hanane Ouhaddou, n’a pas pu franchir le premier tour en se contentant de la 7è place de la première série. Lors de la précédente édition qui s’est déroulée à Moscou en 2006, le Maroc avait occupé la 26ème place avec une seule médaille de bronze de Hasna Benhassi dans l’épreuve du 800m. Hasna était absente cette année en raison de ses préparations pour d’autres rendez-vous internationaux, jugés plus importants, notamment la Golden League. L’autre représentant de l’athlétisme national  à Valence, Amine Laâlou n’a pas satisfait  aux attentes des Marocains. Laâlou a été éliminé dès le premier tour du 800m. Spécialiste du 800 m, Laâlou avait terminé à la quatrième place avec 1.46. 18 lors des mondiaux d’Osaka en septembre 2007. Contacté par ALM, Khouyaali Ahmed conseiller technique a déclaré: «Amine Laâlou détient la capacité de remporter l’épreuve du 800m, c’est un grand champion, mais malheureusement, dans la course, il n’a pas pris beaucoup d’initiatives et il a commis des erreurs tactiques qu’il devrait éviter prochainement».
Quant aux autres participations marocaines, l’on notera que Siham Hilali est arrivée huitième au 1500m. Youssef Baba a terminé en 7e position (800m), Abdelkader Hachlef (1500) et Hanane Ouhaddou (3000m) ont été éliminés au premier tour, Ali Maataoui s’est classé en septième position.
Enfin, Sultana Aït Hammou s’est disqualifiée en demi-finales du 800m. Khouyaali  a ajouté à ALM que «ces résultats étaient attendus car les athlètes sont en phase de préparation pour les jeux olympiques». Effectivement,  avant même le départ vers les Mondiaux, la direction technique nationale de la FRMA a déclaré que l’athlétisme en salle n’est pas une spécialité marocaine, et que les compétitions de Valence constitue  une période de préparation des athlètes marocains pour les prochains jeux olympiques de Pékin de 2008. Ceci-dit, les mondiaux en salle ne représentaient pas un  objectif terminal, mais seulement une étape dans le processus de préparation. L’année dernière à Osaka, les Etats-Unis avaient raflé le plus grand nombre de points  avec 13 médailles, dont 5 en or, 5 en argent et 3 en bronze, devant la Russie et l’Ethiopie. Le bilan de la participation marocaine aux mondiaux d’athlétisme s’élève  donc à 14 médailles, 5 en or, 3 en argent et 6 en bronze. à titre indicatif, Les championnats du monde d’athlétisme ont eu lieu pour la première fois sous le nom de Jeux mondiaux indoor en 1985 à Paris et prirent leur nom actuel en 1987. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *