Champion’s League : La reprise

La reprise de la Ligue des Champions a mis les clubs italiens face à de redoutables adversaires. Outre la rencontre-choc devant opposer l’Inter Milan au FC Barcelone mardi au Nou Camp, la Juventus Turin se mesure ce mercredi à Manchester United. Les Reds Devils ont l’occasion de prendre sur leur terrain une sérieuse option sur la qualification aux quarts de finale.
Victorieux lors de leurs deux précédentes sorties face au FC Bâle (3-1) et au Deportivo La Corogne (0-2), ils visent une troisième victoire d’affilée dans le groupe D. «Je serais très heureux de prendre les trois points, observe Sir Alex Ferguson. Une fois que l’on a atteint les quarts, on commence alors à sentir le parfum de la finale». La partie ne sera pas facile. Manchester devra se montrer plus vigilant contre Arsenal ce week-end en Coupe d’Angleterre (0-2). Leur adversaire de mercredi, les Turinois, sont quant à eux restés sur une victoire face au Parme, ce qui les a propulsés à la tête du Calcio. La Juve est en pleine confiance, malgré l’indisponibilité pour encore trois semaines de son maître à jouer Alessandro del Piero, touché à la cuisse gauche.
Le Depor et le FC Bâle s’expliquent pour leur part sur le terrain de ce dernier. Les Suisses se sont montrés plus que généreux durant leurs deux premiers matches, contre Manchester et la Juve. Ils n’ont pu marquer qu’un seul but contre sept encaissés. Une opportunité à saisir pour les co-équipiers de Noureddine Naybet pour revenir dans la course. Occupant la dernière place du groupe C, le Réal Madrid joue gros contre le champion d’Allemagne, le Borussia Dortmund.
Battu à Milan (0-1) puis accroché chez lui par le Lokomotiv Moscou (2-2), le Réal se trouve dans l’obligation d’avoir le dernier mot, ce mercredi à Santiago Bernabeu et dans une semaine en Allemagne au Westfalenstadion. Le dernier succès des Merengues en Champion’s League remonte au 25 septembre et le 6-0 infligé aux Belges de Genk en première phase. Ils ont joué six matches consécutifs sans pouvoir s’imposer (quatre nuls, deux défaites). «Il ne faut penser qu’à la victoire», a d’ailleurs prévenu Ronaldo, toujours en quête de son premier but cette saison en Ligue des champions.
Le Milan AC, dans l’autre match du groupe, reçoit le Lokomotic Moscou à San Siro. Si le nul arrange les affaires des Milanais, à l’instar du Borussia, une double victoire sur les Moscovites lors des deux matches à venir leur assurera une qualification aux quarts. Les précédentes victoires à domicile contre le Réal et à Dortmund contre le Borussia sur le score d’un but à zéro montrent la détermination des hommes de Carlo Ancelotti à briller.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *