CHAN : L impératif de gagner

CHAN : L impératif de gagner

L’équipe nationale des joueurs locaux est arrivée hier au Cap (sud-ouest de l’Afrique du Sud). A deux jours du début du championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014) réservé aux joueurs locaux, la sélection marocaine devra retrousser ses manches et se lancer vite dans la besogne.

Il faut reconnaître que deux jours d’acclimatation ne sont pas suffisants pour pouvoir s’adapter. Heureusement qu’en cette période, le climat en Afrique du Sud est quasi similaire à celui d’Agadir par exemple. Donc, Hassan Benabicha va devoir se pencher sur d’autres points, notamment la préparation mentale et physique.

Et encore, ce n’est pas une mince afffaire. Dans un match de football, la dimension la plus essentielle et souvent superfétatoire pour quelques entraîneurs est celle du temps. Le Onze national est arrivé au pays de Mandela avec un peu de retard et le niveau de performance d’un joueur est étroitement lié à la façon dont il gère son temps. Pour un vrai joueur, le match commence avant le match et se poursuit au-delà de sa fin effective.

Le sélectionneur national aura donc à accomplir un travail tentaculaire. C’est à lui qu’incombera la préparation de la sélection nationale qui prend part pour la première fois à ce championnat après avoir disposé de la tenante du titre, la Tunisie.

Dans cette édition qui s’annonce plutôt équilibrée, les protégés de Hassan Benabicha seront aux prises avec les Etalons du Burkina Faso, les Cranes de l’Ouganda et les Warriors du Zimbabwe. Ces derniers viennent d’envoyer un message clair et sans équivoque. Mercredi, ils ont dominé le Gabon en match amical en l’emportant par 2 buts à 0. En fin de rencontre, l’entraîneur Milton Gorowa a mis en exergue «l’état d’esprit irréprochable de ses joueurs» avant d’ajouter clairement  qu’il espère qu’ils livreront le même genre de prestation dimanche devant le Maroc.

La sélection nationale, quant à elle, a disputé deux matchs amicaux, le premier remporté face au CODM Meknès (3-1) et le second perdu face au Rachad Bernoussi (2-3).
Le premier match, ô combien important, opposera donc dimanche 12 janvier à 17h00 GMT les Lions de l’Atlas aux Warriors du Zimbabwe.

Conscient de l’importance de ce match, Benabicha a reconnu que «tout commence par le premier match contre le Zimbabwe qu’on doit absolument bien négocier parce que le premier match détermine à 70% la qualification pour le prochain tour».

L’ex-entraîneur des U20 devra compter sur les meilleurs joueurs du championnat Pro Elite 1 ayant surtout beaucoup de matchs dans leurs jambes.
«Nous allons aborder la compétition match après match. L’essentiel c’est déjà de remporter notre première rencontre pour la confiance. De là, on pourra gérer notre tournoi, et espérer décrocher une place au deuxième tour», a-t-il souligné dans des déclarations à la presse.

Benabicha semble bien décidé à remporter le premier duel mais devant le peu d’information existantes sur les adversaires il faut aller à la pêche aux infos. Moins il y aura d’inconnues dans le plan de bataille et plus l’assurance sera accrue et le stress réduit.  

Au 1er tour du CHAN 2014, les nationaux joueront leur deuxième rencontre face aux Burkinabés, également novices dans la compétition, le 16 janvier (18h00 GMT) avant de retrouver en troisième match les Ougandais qui étaient présents au CHAN 2011, le 20 janvier (17h00 GMT).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *