Chérif : Les raisons d’une démission

Chérif : Les raisons d’une démission

Mustapha Chérif n’entraînera pas le Wydad de Casablanca lors de sa demi-finale de la Coupe du Trône contre le FUS le week-end prochain. Le cadre technique national a, en effet, quitté mardi soir ses fonctions à la tête de la direction technique des Rouge et Blanc. Son dernier match comptait pour les quarts de finale de la même compétition contre l’Olympique Dchira dimanche dernier.
Le Wydadi a pris cette décision à l’issue de sa réunion avec le président du club, Abdelilah Manjra. Ce dernier n’a pas voulu accéder à la demande du technicien qui espérait une régularisation de sa situation d’entraîneur de l’équipe. « J’ai purement et simplement refusé de continuer à entraîner le club dans l’irrégularité. Le président du club n’a pas voulu officialiser mon engagement par le biais de la signature d’un contrat qui préserve aux deux parties leurs droits et leur impose des obligations», estime Mustapha Chérif. Chose que le président Manjra a refusée. A l’heure où nous mettions sous presse, ce dernier était toujours injoignable.
A la tête des Rouge et Blanc, Mustapha Chérif a joué neuf rencontres durant lesquelles les attaquants ont marqué à huit reprises. Un chiffre que le cadre technique exhibe avec fierté puisqu’il insiste sur l’unique but marqué par l’équipe en huit rencontres, en milieu de saison. «Au moment où j’ai été sollicité par ce même président pour m’occuper du Wydad, je ne vous cacherais pas que j’ai longtemps hésité avant d’accepter. Les raisons en étaient toutes simples et en étroite relation avec la situation délicate que traversait le club. Mais j’ai finalement accepté par pur amour pour une équipe que je considère avant tout comme ma famille», explique Mustapha Chérif. Et d’ajouter : «Le président du club m’avait alors promis de régulariser ma situation au bout d’un mois si je donnais satisfaction. Une fois les quatre semaines écoulées, il n’était pas possible de signer un contrat puisqu’il ne restait qu’un petit mois avant la fin du championnat. C’aurait été aberrant de le faire à l’époque. Le président m’avait alors promis cette signature pour la saison prochaine. Promesse qu’il n’a pas tenue malgré la bonne prestation de l’équipe lors de cette fin de saison». Le cadre technique national fait allusion à la quatrième place du Wydad en championnat, qualificative à la Ligue des champions arabe, mais aussi au fait que le club se trouve engagé sur deux autres fronts, la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) dont il jouera les demi-finales dans deux semaines face à l’Ashante Kotoko, et la Coupe du Trône, pour le compte de laquelle il disputera les demi-finales également contre le FUS. Pour ces deux rencontres, les Rouge et Blanc seront coachés par Hassan Benaïcha, qui occupait jusque-là la fonction d’adjoint de Chérif. E ce en attendant que les contacts que les dirigeants du club ont entamés avec de nombreux entraîneurs européens aboutissent.
Mustapha Chérif était le troisième entraîneur à prendre en main les rênes de l’équipe après le Roumain Ivica Todorov, qui a été limogé six journée à peine après le début de la saison 2003-2004 pour être remplacé par le Suisse Michel Decastel. Ce dernier ne fera pas long feu puisque, dès les premières rencontres de l’équipe sous sa houlette, les critiques ont fusé de toute part. Decastel va finalement abdiquer à l’issue de la défaite des Rouge et Blanc lors du derby casablancais face au frère ennemi, le Raja (2-0).
Les conditions dans lesquelles Mustapha Chérif a quitté les Rouge et Blanc rappelle et celles qui ont accompagné la mise à l’écart d’un autre fils du WAC, Fakhreddine en l’occurrence. Ce dernier avait pris en main la destinée du club alors que ce dernier se trouvait dans une mauvaise posture. Son limogeage a fait suite au premier revers du club.
Quelque temps après, Fakhreddine a pris en main d’un autre club du championnat national (saison 2002-2003), le CODM en l’occurrence, avec lequel il a réussi à se positionner sur les premières marches du classement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *