Cinq athlètes ont été exclus des Jeux

Cinq athlètes ont été exclus des Jeux

Cinq athlètes ont été exclus des jeux olympiques de Pékin pendant la «période olympique», qui a commencé le 27 juillet, avec l’ouverture du Village olympique et s’achève le 24 août.
Près de 4.550 contrôles doivent être menés jusqu’au 24 août, dont 1.300 inopinés, avant l’entrée en compétition des sportifs concernés. Il y en avait eu 3.600 lors des derniers Jeux d’Athènes.
Vingt-cinq athlètes avaient été exclus ou s’étaient retirés des JO d’Athènes-2004 pour dopage.
 Le premier cas de dopage à Pékin est celui de l’Espagnole Maria Isabel Moreno. Le Comite international olympique (CIO) révèle que la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno, 27 ans, a été contrôlée positive à l’EPO le 31 juillet, une semaine avant l’ouverture des JO.  Moreno, chef de file de l’équipe espagnole, s’est vue exclure de son épreuve. Le vendredi 15 août, Kim-Jong-su et Do Thi Ngan Thuong, deux cas ont été signalés en tir et en gymnastique. Le CIO annonce que le tireur nord-coréen Kim Jong-su, 3e en tir au pistolet à 10 m et vice-champion olympique au pistolet à 50 m, a été contrôlé positif respectivement, le 9 et le 12 août, jours des finales, à un bêtabloquant, particulièrement utilisé dans les disciplines comme le tir ou le tir à l’arc car il régule le rythme cardiaque et permet ainsi une plus grande mobilité. Ses urines ont révélé la présence de propanolol.
D’autre part, une gymnaste vietnamienne, Do Thi Ngan Thuong, a été contrôlée positive au furosémide, un diurétique. La télévision grecque a annoncé que l’athlète grecque Fani Halkia, championne olympique du 400 m haies aux jeux d’Athènes en 2004 a été contrôlée positive avant les Jeux de Pékin.
Le CIO a confirmé le contrôle positif aux stéroïdes anabolisants, effectué le 10 août lors d’un stage au Japon, et a annoncé l’exclusion de Halkia des Jeux, en précisant le nom du produit incriminé:methyltrienolone.
 L’athlète avait déjà été suspendue par son Comité national olympique et avait quitté le village. Le cinquième cas de dopage, celui de l’Ukrainienne Lyudmila Blonska, médaillée d’argent à l’heptathlon. Elle a été contrôlée positive à un stéroïde anabolisant, a annoncé mercredi le site Internet du quotidien l’Equipe. La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) l’a disqualifiée et lui a retiré sa médaille qui revient à l’Américaine Hyleas Foutain, indique le site. La Russe Tatiana Chernova récupère la médaille de bronze. 
La porte-parole du CIO, Giselle Davies, a déclaré mercredi 20 août qu’au total 4.133 contrôles avaient déjà été réalisés, dont plus de 3.290 tests urinaires et 840 analyses de sang.
D’ici, la fin des Jeux dimanche, le CIO aura réalisé 4.500 contrôles à Pékin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *