Clôture en apothéose de la première édition à Bouznika

Clôture en apothéose de la première édition à Bouznika

«C’était des jeux magnifiques et exceptionnels», s’est félicité le ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat lors de la cérémonie de clôture qui a été marquée par la remise des médailles aux vainqueurs dans les différentes épreuves et par un défilé des délégations des pays participants. En effet, les compétitions de la première édition des Jeux africains de la jeunesse (JAJ-2010), organisée au Maroc du 13 au 18 juillet sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, se sont achevées, dimanche 18 juillet, au complexe Prince Moulay Rachid de Bouznika. «Ces jeux se sont déroulés dans la paix, l’amitié et l’harmonie que nous désirons tous». «Nous avons montré à l’Afrique entière l’impact positif que peut avoir le sport. Nous avons vu qu’il existe une force qui sait réunir, inspirer, libérer et enflammer l’esprit humain. Cette force, c’est le sport», a poursuivi M.Belkhayat. Pour sa part, le président de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), Lassana Palenfo, a tenu à féliciter le Maroc pour la parfaite organisation de ces jeux dont le bilan «est largement positif». «Ensemble, nous avons relevé le défi d’organiser ces jeux. Notre rêve est devenu réalité. Cette première édition des JAJ marquera d’une pierre blanche les annales du mouvement olympique et sportif africain», a-t-il souligné. Cette manifestation, initiée sous l’égide de l’ACNOA, a réuni près de 1.500 sportifs et encadrants représentant 40 pays, qui ont concouru dans 16 disciplines sportives olympiques (football, basket-ball, tennis de table, cyclisme, boxe, aviron, natation, judo, haltérophilie, taekwondo, escrime, tir, athlétisme, lutte, tennis et canoë-kayak).Les compétitions se sont déroulées à Rabat, Salé, Casablanca, Mohammedia, Bouznika, Témara, Sidi Allal Bahraoui et Khémisset. La tenue au Maroc de ces premiers jeux africains de la jeunesse s’inscrit dans le cadre des orientations stratégiques du ministère de la Jeunesse et des Sports et du CNOM, qui font de l’organisation au Royaume de manifestations sportives continentales, régionales et internationales l’une des priorités de la nouvelle politique du développement sportif national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *