Comptes de l’OM : Le procès prévu pour mars

Le juge Franck Landou a signé l’ordonnance du renvoi devant le tribunal correctionnel des quatorze mis en examen dans l’affaire des comptes de l’Olympique de Marseille entre 1997 et 1999.  Celui-ci a suivi à la lettre le réquisitoire du parquet de Marseille. Le procès qui se tiendra en mars 2006 devrait mettre au grand jour les pratiques frauduleuses dans le cadre des transferts de joueurs à l’OM. Malgré tout, ce scandale éclabousse d’autres clubs français et étrangers… Dirigeants et agents, les commissions occultes étaient apparemment très nombreuses. Courbis devra faire face à plusieurs accusations. Le procès sur l’affaire des comptes de l’Olympique de Marseille va faire beaucoup de bruits, c’est une évidence. L’enquête, débutée en 1998, a mis en lumière des pratiques énormes dans le milieu du football en général et l’OM en particulier, avec des implications relativement lointaines.
Les circuits financiers étaient apparemment assez bien rôdés avec de multiples sociétés basées au Panama ou encore aux Iles Vierges qui permettaient le détournement de fonds plutôt conséquents puisque, selon le quotidien L’Equipe, plus de 22 millions d’euros auraient été détournés à l’OM entre 1997 et 1999. Avec les sommes folles engagées dans le football moderne, de nombreux clubs ont souvent été tentés de tout faire pour convaincre des joueurs de les rejoindre. L’escalade des prix n’a évidemment rien arrangé et la multiplication des intermédiaires impose des circuits financiers parfois très limites. C’est notamment le cas pour les transferts de joueurs africains ou sud-américains avec le partage sur les droits d’un joueur partagés par une société, un club, un agent, voire trois ou quatre parties différentes. Dans le cas de l’OM quinze transferts sont mis en cause.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *