Conflit dans le comité d’organisation coréen

Le comité d’organisation de la Coupe du monde de football en Corée du sud (Kowoc) est victime de disputes internes qui suscitent des inquiétudes sur les préparatifs du Mondial-2002. Le différend a été provoqué par un communiqué publié lundi par la Fédération sud-coréenne de football (KFA) qui dénonce l’actuelle coprésidence à la tête du comité organisateur de la Corée du sud (Kowoc), organisme financé par le gouvernement. La fédération, dirigée par un des coprésidents du Kowoc, Chung Mong-joon, a exigé un changement rapide de cette situation à la tête du Kowoc jugée « inefficace ». La KFA qui soutient Chung, vice-président de la Fédération internationale (FIFA) et pour qui le Kowoc souffre de problèmes structurels, insiste pour diriger le Kowoc et les préparatifs pour la Coupe du monde. Le Kowoc, qui paraît contrôlé par l’autre coprésident et rival de Chung, Lee Yun-Taek, a répliqué en repoussant les exigences de la KFA et en demandant à la fédération de ne pas se mêler de ses affaires. « Le comité d’organisation est responsable de la Coupe du monde 2002 avec la KFA. La coprésidence ne devrait pas la concerner », a-t-il dit. La presse a estimé que la dispute masquait un conflit de pouvoir qui s’est intensifié pendant le tirage au sort du Mondial le 1er décembre à Pusan, dans le sud de la Corée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *