Contrat-programme de la FRMT : 150.000 pratiquants de tennis à l’horizon 2020

Contrat-programme de la FRMT : 150.000 pratiquants de tennis
à l’horizon 2020

L’avenir du sport au Maroc connaîtra son développement grâce à des contrats-programmes qui soutiennent techniquement et financièrement sa progression et assurent un bon parcours pour les joueurs. C’est le cas du tennis national. Un contrat programme 2010-2014, liant le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération royale marocaine de tennis (FRMT), à été signé mercredi 23 décembre à Rabat.
Ce contrat, signé par Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports et Fayçal Laâraïchi, président de la FRMT, a notamment pour but de permettre un véritable décollage du tennis national grâce à l’action commune et complémentaire et à la conjugaison des efforts du ministère, du Comité national olympique (CNOM) et de la Fédération. Grâce à ce contrat, la FRMT se fixe comme objectifs, à l’horizon 2020, d’atteindre 150.000 pratiquants de tennis au Maroc, soit quatre fois le nombre actuel dont un tiers de femmes, soit le double par rapport à aujourd’hui.
Il aspire également à avoir deux à quatre joueurs et joueuses dans le top 100 mondial, et ainsi hisser le drapeau du Maroc au sommet de la hiérarchie tennistique en Afrique et dans le monde entier notamment voir l’équipe nationale évoluer dans le groupe mondial en Coupe Davis. A son tour, le ministère de la Jeunesse et des Sports s’engage à octroyer une subvention à la FRMT pour la saison sportive 2009-2010, d’un montant s’élevant à cinq millions de dirhams, un budget qui va progresser lors des années suivantes selon le degré de réalisation des objectifs et à soutenir la Fédération à travers, notamment, la promotion d’un cadre réglementaire et fiscal incitatif au développement de la pratique sportive et l’émergence du professionnalisme, le renforcement du réseau des infrastructures sportives et la recherche de nouveaux revenus par un marketing approprié et dynamique. Pour sa part, la FRMT s’engage à définir et mettre en œuvre les moyens nécessaires pour atteindre des résultats sportifs honorables et veiller au respect des termes de la feuille de route arrêtée par le ministère, fixant la stratégie, les objectifs et les indicateurs. De son côté, M. Laâraïchi a indiqué que la stratégie de la FRMT est axée sur l’assistance et l’accompagnement des clubs, la formation des jeunes et des formateurs, la bonne gouvernance et la mise en œuvre d’un système de sport-études à partir de 2011-2012.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *