Coup de tonnerre de Lyon à Milan

Un petit coup de tonnerre sur la compétition, au lendemain des nets succès de Milan AC et la Juventus. L’Olympique lyonnais bat l’Inter de Milan (2-1). Govou (21ème), et Anderson (60ème), ont été les artisans du succès des lyonnais. Les milanais, trop imprécis, ont légèrement dominé sans vraiment inquiéter une équipe lyonnaise attentive qui prend la première place du groupe. L’autre rencontre du groupe D a mis aux prises l’Ajax d’Amsterdam et le Rosenberg. Une rencontre qui a connu le seul score nul et vierge de la soirée.
Autre équipe française en compétition européenne c’est l’équipe auxerroise qui a subi contre Arsenal sa deuxième défaite consécutive, à domicile cette fois-ci, dans la compétition (0-1). Le but de la victoire a été marqué juste après la mi-temps par le champion du monde Gilberto Silva (48ème). Avec un seul point, Auxerre est quasiment éliminé, mais peut encore viser une qualification pour la Coupe de l’UEFA. Pour Arsenal, c’est un carton plein : trois victoires en trois matches, aucun but encaissé, l’équipe reste invaincue cette saison toutes compétitions confondues.
Le PSV Eidoven, qui évolue lui aussi dans le groupe A s’est incliné face au Borussia Dortmund (1-3). Les Allemands, avec six points sur neuf possibles, pourront obtenir leur billet dès la 4ème journée en recevant les Néerlandais. Les Reds de Liverpool relèvent la tête après leur désillusion face à Bâle et écrasent le Spartak Moscou (5-0). Un doublé de Heskey et le premier but de Bruno Cheyrou permettent – entre autres – à l’équipe de Gérard Houllier de remporter sa première victoire dans la compétition et de revenir la hauteur de l’équipe suisse, balayée à Valence (6-2). En remportant sa troisième victoire en trois rencontres, les Espagnols avancent sûrement vers une qualification au prochain tour. Les finalistes 2000 et 2001 ont désormais cinq points d’avance. L’autre surprise de cette troisième journée est le nul du Real de Madrid face aux athéniens de l’AEK. Ces derniers ont même mené deux fois au score, 3-1 pendant une demi-heure, mais un doublé de Zidane et une égalisation de Guti permettent aux madrilènes de conserver la tête de leur groupe avec 7 points dont trois d’avance sur la Roma.
Les Italiens qui, justement, se seraient encore enlisés dans leur crise de confiance sans le but de Cassano inscrit à neuf minutes du coup de sifflet final dans les bois du RC Genk. Les Romains ont évolué à onze contre dix à partir de la 10ème minute, suite à l’expulsion du gardien belge Jan Moons, sorti hors de son rectangle pour contrer Francesco Totti mais attaquant le ballon avec ses mains. Moins médiocres après la pause, les Romains ont eu peur sur une frappe de Sonck à un quart d’heure de la fin. Sauvés par une tête de Cassano et une glissade du défenseur adverse, ils restent dans le coup.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *