Coup d’envoi des Mondiaux de ski alpin

L’Autrichien Hermann Maier, qui vient de renouer avec la compétition après une saison et demie d’absence forcée, est l’invité de rang de ces Championnats mondiaux de ski alpin, organisés du 2 au 16 février en Suisse. Chez les dames, la Française Carole Montillet, championne olympique de descente est très attendue.
L’Autrichien entame la compétition le moral au beau fixe. Il a remporté le Super-G de Coupe du monde de Kitzbuehel, lundi dernier et a signé par là son premier succès depuis son retour le 14 janvier, soit 17 mois après un grave accident de moto. C’est sur ce mental d’acier que le triple vainqueur de la Coupe du monde va miser, et ce à défaut d’avoir recouvré la totalité de ses moyens physiques.
Maier, 30 ans, revient par la grande porte pour l’édition 2003 des Championnats du monde qu’il avait quittés sur un goût amer en février 2001, à St Anton (Autriche), où il avait remporté certes 2 médailles, mais aucune en or.
Deux ans plus tard, le double champion olympique de Nagano entend prendre sa revanche. Il retrouve les mêmes rivaux que lors de l’édition de 2001, en particulier ses partenaires de la Wunderteam (Fritz Strobl, Hannes Trinkl) et les Attacking Vikings de Norvège, Kjetil-André Aamodt et Lasse Kjus. Seul l’Américain Bode Miller, devenu polyvalent, manquerait à l’appel.
Carole Montillet, lauréate cette saison de trois épreuves de Coupe du monde (une descente et deux Super-G), compte parmi les favorites des épreuves de vitesse.
L’Iséroise, élue meilleure sportive française en 2002 par le quotidien sportif L’Equipe peut craindre néanmoins l’Autrichienne Renate Goetschl, complètement rétablie d’une grave blessure au genou et à la jambe gauches, comme l’attestent 2 victoires mi-janvier à Cortina d’Ampezzo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *