Coupe arabe des clubs : Le Raja se complique la tâche

Coupe arabe des clubs : Le Raja se complique la tâche

Les Etoilés se mettaient définitivement à l’abri en marquant un deuxième but à la l’ultime minute par Firas Belarbi qui venait de faire son entrée à la place du premier buteur Iheb Msakeni.

A la surprise générale, le Raja de Casablanca s’est incliné à domicile face à l’ES Sahel sur le score de 2  buts à 0 en match aller des quarts de finale de la Coupe arabe des clubs disputé samedi à Rabat.

Un résultat difficile à digérer lorsque l’on connaît la difficulté qui attend les Aigles Verts pour recoller au score et ramener la qualification pour les demi-finales de Sousse le 8 février.

Les hommes de Juan Carlos Garrido ont exercé une forte pression sur leur adversaire sans que cela aboutisse à des réalisations. Le plus clair des occasions qu’ils se sont offertes ont buté sur une défense compacte et bien positionnée contrairement au Raja dont les erreurs lui ont coûté cher.

Après une mi-temps assez équilibrée hormis l’occasion ratée par le joueur rajaoui Nannah à la 32ème minute sur une belle parade du gardien Makrem Bediri, les deux équipes se neutralisaient (0-0).

A la reprise, la formation sahélienne est devenue plus incisive. Elle n’a d’ailleurs pas tardé à débloquer la situation en prenant l’avantage à la 57è grâce à Iheb Msakeni qui profitait d’une sortie hasardeuse du gardien pour pousser le ballon au fond des filets après avoir déjoué le piège du hors-jeu.

Obligé de réagir, le Raja mit les bouchées doubles et exposa l’arrière garde étoilée à de rudes épreuves en se créant de bonnes occasions d’égaliser. Mais le portier Bdiri se dressait à chaque fois comme ultime rempart pour garder ses buts inviolés, d’abord pour dégager d’une claquette sous la barre la reprise de la tête de Fabrice Ngah (69) et repousser le retourné acrobatique de Yajour (76) alors que la transversale sauvait le portier tunisien sur un tir à bout portant de Banoun (70è).

Le Raja multipliait les assauts dans les ultimes minutes mais ne trouvait guère l’ouverture face à un mur défensif étoilé solide. Leur fort engouement les a poussés à s’engager plus qu’il ne le fallait en attaque et désertaient la défense.

Opportunistes, les Etoilés qui auraient pu doubler la marque à la 73è sur une reprise de la tête de Chikhaoui manquant de peu le cadre, se mettaient définitivement à l’abri en marquant un deuxième but à la l’ultime minute par Firas Belarbi qui venait de faire son entrée à la place du premier buteur Iheb Msakeni, ne laissant aucune chance au gardien Bouamira d’une superbe frappe du gauche à la limite de la zone de réparation sous les yeux ahuris du public et du staff technique.

L’équipe tunisienne qui a failli corser l’addition dans le temps additionnel par Laaribi tenait son avantage jusqu’au coup de sifflet final, décrochant ainsi une précieuse victoire et mettant un pied en demi-finales.

Rappelons que la compétition est dotée d’une récompense juteuse de 6 millions de dollars pour le vainqueur. Le Raja devra sortir le grand jeu lors du match retour pour espérer se qualifier au prochain tour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *