Coupe arabe : l’heure de vérité

Coupe arabe : l’heure de vérité

Le Raja doit batailler dur pour ne pas laisser échapper ses chances de qualification au prochain tour de la Champion’s League arabe qui a lieu au Caire. Ce lundi, les Vert et Blanc auront à découdre avec les Saoudiens de l’Ittifak. Un match qui sera sans aucun doute très disputé puisque les deux équipes, en plus des Bahreïnis du Rifaâ, occupent la première place du groupe A avec un total de quatre points. Les Saoudiens ont toutefois l’avantage du goal-average (+2) devant les Marocains (+1) et les Bahreïnis (-1). Les deux autres formations du groupe, Al Faïçali de Jordanie et ENPPI d’Egypte, qui comptent respectivement deux et un point, ont sérieusement compromis leurs chances de qualification. Ces deux équipes auront néanmoins ce lundi l’occasion de se racheter puisqu’elles s’affrontent dans le second match du groupe alors que le Rifaâ restera au repos cette journée. Les deux premières équipes des deux groupes en lice se qualifieront pour les demi-finales de la compétition qui auront lieu vendredi 18 juillet, tandis que la finale de cette Coupe «Prince Fayçal Ben Fahd» est programmée le dimanche 20 juillet au Caire. Les poulains d’Henri Michel ont pourtant mal commencé cette compétition. Arrivés lundi soir dans la capitale égyptienne, ils ont joué leur premier match mercredi en fin d’après-midi contre l’équipe co-organisatrice d’ENPPI. L’absence de plusieurs titulaires, notamment les deux attaquants vedettes du club casablancais Hicham Aboucharouane et Mustapha Bidodane, s’est fait beaucoup ressentir. Il faut dire également de la déception voire l’amertume des joueurs qui ont vu le titre de champion du Maroc leur filer entre les doigts à la dernière minute trois jours plus tôt a beaucoup pesé sur leur moral. La formation égyptienne, très motivée d’évoluer devant son public, a été la première à scorer, prenant les rajaouis de court. La réplique de ces derniers allait tarder à venir, et ce malgré une nette domination lors de la seconde période de jeu. Les Casablancais n’ont soufflé qu’à la 75ème minute, après que l’Ivoirien Koné n’ait égalisé. Pour leur seconde sortie en terre égyptienne, les Vert et Blanc ont réussi le nécessaire en battant la formation jordanienne Al Faïçali vendredi après-midi par un but à zéro. Lors de cette rencontre, Hicham Aboucharouane, qui ne s’est pas entraîné avec son équipe durant toute la semaine, a été aligné par l’entraîneur Henri Michel. Ce dernier a en effet préféré mettre au repos plusieurs joueurs formant l’ossature du club tels Tajeddine, Bidodane, Kacemi, Chadli ou encore Bekkari en vue des prochaines rencontres décisives. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Harouach quelques minutes avant la pause. Ces trois points, que les poulains d’Henri Michel ont difficilement glanés, les ont certes propulsés à la première place de leur groupe, mais rien n’est encore sûr. La lutte dans ce groupe est en effet très acharné puisque l’adversaire de lundi des Rajaouis est également resté sur une bonne note. Les Saoudiens ont en effet eu raison, vendredi soir, de l’équipe du Rifâa par deux buts à zéro. Il est à signaler que la formule de cette Champion’s League arabe changera à la mi-octobre prochain. En effet, l’Union arabe de football a décidé d’une nouvelle formule qui sera étalée sur plusieurs mois avec des matches en aller et retour avant les phases finales. Ce changement est intervenu suite au contrat de parrainage conclu avec la chaîne ART qui devra financer la compétition arabe à raison de vingt millions de dollars par an comprenant les frais de transport et de séjour des organisateurs, équipes et arbitres ainsi que des primes pour toutes les équipes engagées du premier tour aux phases finales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *