Coupe Danone : les Meknassis confirment

Sous l’égide du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, la Fédération royale marocaine du sport scolaire a organisé, du 4 au 6 avril 2004 à Khouribga, les phases finales de la 8e édition de la Coupe Danone des jeunes footballeurs, en collaboration avec la FRMF et en partenariat avec la Centrale Laitière Danone. Quelque 700 sportifs répartis entre élèves, encadreurs, organisateurs et représentants des différentes délégations du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse ont pris part à cette manifestation.
Cette opération, dont la première édition avait été organisée en 1997 à Laâyoune, a eu pour thème « L’appui au football scolaire est l’assurance du rayonnement de la sélection nationale ». Elle s’inscrit dans le cadre de l’élargissement de la pratique et la promotion du football avec, à la source, les établissements scolaires qui regroupent de jeunes talents qui ne demandant qu’à s’épanouir, à l’instar des deux joueurs de la sélection nationale olympique Amine Rbati et Jaoud Akdar, ainsi qu’Aït El Arif.
Les phases éliminatoires préliminaires de la coupe Danone des jeunes commencent au début de chaque année scolaire au niveau des établissements scolaires, aussi bien primaires que secondaires, où des équipes encadrées par les enseignants d’EPS sont mises en place pour participer aux compétitions qualificatives.
L’objectif est de dégager des sélections régionales et des équipes d’établissement pour disputer les championnats de délégations, puis au niveau des académies, pour enfin arriver aux phases finales qui, chaque année, se disputent dans une délégation différente du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse.
Ce que l’on peut conclure de cette édition et de celles qui l’ont précédée est que le niveau des joueurs dans toutes les catégories, aussi bien poussins, benjamins, minimes, cadets ou juniors, est quasiment homogène. Chose qui prouve que l’intérêt porté au sport scolaire est général comme il est dispensé de manière unifiée et planifiée. C’est ainsi que des équipes et des sélections telles que celles de Taounat, Khémisset, Taza, Taroudant, sont arrivées en finales.
Sur le plan technique, les poussins méknassis ont battu Khémisset 3/1, Taza a pris le meilleur sur Safi 2/0, Taroudant a battu Hay Hassani 2/1 en cadet, Taounat s’est inclinée face à Aïn Chock 1/0 et les jeunes filles de Kénitra ont battu El Jadida 6/5 après tirs aux buts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *