Coupe Davis : le Maroc reste en lice

Coupe Davis : le Maroc reste en lice

Le Maroc pourrait reconquérir sa place parmi  l’élite du tennis mondial (groupe mondial) après  sa victoire haut la main  dimanche à Khémisset, lors de la rencontre l’ayant opposé à l’Afrique du Sud  pour le compte du match barrage pour le maintien dans la zone Euro-Afrique de  tennis, groupe 1, sur le score net de quatre victoires à une (4 – 1).
Au cours de ce match de trois jours, qui a débuté vendredi sur le court  central de l’Olympique club de Khémisset les 24 et 25 septembre, les joueurs  marocains ont fait montre d’une rage et d’une opiniâtreté inégalée pour faire  oublier les déconvenues et les mésaventures de ces dernières années:  la  dernière victoire du Maroc remonte en 2003 à Casablanca sur la Grande-Bretagne,  oeuvre de Hicham Arazi par 3-2.
Lors de ce duel tennistique Maroc-Afrique du Sud, le tandem Mounir El  Aarej-Mehdi Tahiri, a émergé du lot en assurant l’essentiel dès l’entame  vendredi et samedi  et Rik De Voest (214-è ATP) et considérés parmi les  meilleurs à l’échelon africain. Les deux victoires ont constitué un déclic pour la paire marocaine  comprenant  Mehdi Ziadi (735è).
La préparation psychique en tennis, sport d’endurance et d’efforts  techniques et physiques constants, contribue à maintenir la lucidité et l’éveil  permanents chez le joueur, appelé à faire la lecture des péripéties du match  même en difficulté, il trouve des réserves pour se surpasser et renverser la  vapeur. La paire sud africaine a mieux géré le match en parvenant à contenir la  hargne et la rage des jeunes joueurs marocains.  Au terme de cette rencontre entre deux nations qui ont marqué le tennis  continental et mondial, le capitaine de l’équipe marocaine, Abderrahim Moundir a  exprimé sa satisfaction pour la prestation de ses protégés: la victoire    aujourd’hui du Maroc (face à l’Afrique du Sud) est une victoire de tout le  groupe. "En cette occasion, a-t-il déclaré, je tiens à rendre un vibrant hommage à  nos prédécesseurs (joueurs, responsables) qui avaient placé la barre haut. Nous  n’avons plus le droit de décevoir.
Notre mission consiste à assurer la relève  en optant pour un travail de fond et de prospection, en adoptant des approches  participatives avec tous les partenaires (clubs, collectivités locales,  pouvoirs publics et autres décideurs) pour promouvoir le tennis. "Notre jeunesse recèle d’énormes potentialités, a-t-il ajouté, nous devons  l’encourager, lui baliser le chemin pour émerger. Le Maroc avait fait partie, à  plusieurs reprises, des grandes nations de tennis telles que la France, le  Brésil, l’Espagne, l’Argentine et l’Australie, le retour dans la cour des  grands, exige la conjugaison des efforts avec comme seul objectif la promotion  du tennis marocain au même titre que les autres disciplines".
Pour les joueurs surtout les plus jeunes (Mehdi Ziadi, Talal Ouahabi, Anas  Fettar en véritable sparting partner qui promet), cette victoire  leur offre des opportunités pour se perfectionner en affrontant des équipes de renom et   pourquoi pas reconquérir leur place au groupe mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *