Coupe de France : le PSG poursuit sa route

Le Paris SG, toujours malade en L1, s’est qualifié dans la douleur mardi pour les quarts de finale de la Coupe de France en battant 1 à 0 Valenciennes (L1). Cristian Rodriguez a profité d’une erreur du gardien Penneteau pour inscrire l’unique but du match, véritable revanche après la victoire de VA le 13 janvier au Parc des Princes (2-1). La défense de son titre égaie ainsi une saison grisâtre pour le PSG.
L’exploit du jour est venu de Montpellier, où Vannes (National) s’est qualifié (2-0 a.p.) grâce à deux coups de patte de l’ex-Nantais Christophe Le Roux lançant deux contres fulgurants conclus par Le Bouc (100) et Rjillo (102). Montpellier, 14e de L2, est éliminé sur sa pelouse en Coupe de France pour la première fois depuis la saison 1994-95.
C’était le premier vrai test pour les Vannetais, auxquels le tirage au sort avait souri aux tours précédents. Surtout, Vannes, qui lutte pour le maintien en National (16e sur 20 après 21 journées), franchit pour la première fois le cap des 8e de finale, qu’il avait déjà atteint en 2001.
Appliqués, les Sochaliens ont muselé (2-0) des Monégasques peu dangereux à Louis-II et construit leur succès sur une frappe limpide du capitaine Pitau, puis une tête de Le Tallec une minute seulement après son entrée en jeu. L’ASM, qui a perdu Yaya Touré sur blessure, a en revanche retrouvé ses errements de l’ère Bölöni.
Pour les "Pingouins" de Libourne-Saint-Seurin, l’histoire d’amour avec la Coupe de France s’est heurtée à des Sedanais revanchards chez lesquels Job a fait le travail, par un doublé effaçant le but girondin inscrit juste avant la pause (2-1). Après avoir éliminé Calais, Sedan confirme son statut d’équipe de coupe (demi-finale 2002, finale 2005) et peut savourer cette qualification en quarts qui lui permet d’oublier – un peu – ses déboires en L1.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *