Coupe de la CAF : La RSB acculée à la remontada

Coupe de la CAF : La RSB acculée à la remontada

Le CS Sfaxien, triple vainqueur de la Coupe de la Confédération a bien négocié son match. Face à leur public dans l’antre du stade Taïeb Mhiri, les Tunisiens n’ont pas tardé à prendre les commandes.

La Renaissance sportive de Berkane n’a pas pu garder ses cages inviolées et rentrer au bercail avec un résultat probant. Face au Club Sportif Sfaxien, elle s’est inclinée sur le score de 2 buts à 0 en demi-finale aller de la Coupe de la Confédération.

Dans cette demi-finale 100% Afrique du nord, il fallait éviter le piège tunisien pour ressortir avec le sourire de la manche aller, jouée dimanche 28 avril. Le CS Sfaxien, triple vainqueur de la Coupe de la Confédération – un record –, a bien négocié son match.

Face à leur public dans l’antre du stade Taïeb Mhiri, les Tunisiens n’ont pas tardé à prendre les commandes du match. Sous le soleil de Sfax, les visiteurs ont eu quelques occasions mais ont cédé sur la première occasion du CS. A la réception d’un centre parfait, Alaeddine Marzouki a ouvert le score d’une belle tête bien placée (29e). Les spectateurs ont pu exulter une seconde fois juste après la pause. On jouait depuis seulement 14 secondes quand Ismail Mokadem a fauché dans la surface Nadir Korichi : penalty indiscutable et transformé sereinement par Hamza Mathlouthi (47e).

La Renaissance Sportive de Berkane a bien tenté de réagir, mais faute de tirs cadrés, l’espoir s’est vite amenuisé. Les hommes de Mounir Jaaouani auront donc deux buts à remonter lors de la demi-finale retour s’ils veulent espérer jouer leur première finale continentale.

Une remontada difficile mais totalement à la portée de l’équipe de Berkane qui dispose de joueurs talentueux et expérimentés. La déclaration de Ruud Krol, entraîneur du CS Sfaxien, en dit long sur son appréhension. «Je suis heureux de cette victoire mais nous ne sommes pas encore qualifiés. Notre adversaire est une équipe respectable et forte. Nous avons joué une bonne première mi-temps, nous avons obtenu un pénalty au début de la deuxième période, ce qui a facilité notre tâche. Nous avons gagné sans encaisser de buts et c’était l’objectif. Le moral des joueurs est au beau fixe pour la manche retour qui ne sera toutefois pas facile», a- t-il relativisé.

Pour son homologue berkani, la «défaite ne signifie pas que nous sommes éliminés et la qualification se jouera au Maroc. Nous avons des chances de renverser la situation car nous avons les moyens d’imposer notre jeu sur notre terrain. L’essentiel est de bien préparer le prochain match et nous serons soutenus par notre public. Je suis optimiste et j’appelle tous les joueurs à travailler et ne ménager aucun effort pour atteindre notre objectif qui est la qualification en finale». Rendez-vous est donc pris pour le match retour le 5 mai.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *