Coupe de la CAF : le RAJA à un pas de la finale

Coupe de la CAF : le RAJA à un pas de la finale

Les Verts et Blancs n’auront fait qu’une bouchée des Rangers du Nigeria, à l’issue de la demi-finale de la Coupe de la CAF, samedi au Complexe Moulay Abdellah à Rabat. Un match offensif à profusion et un score sans appel de 4 buts à 1, attestant que les Rajaouis ont repris du poil de la bête, après les récents matchs conventionnels qu’ils avaient livrés en Championnat du GNF-1. En effet, les Marocains ont signé une victoire qui rompt totalement avec leurs prestations quasi-insignifiantes en Championnat, réalisant ainsi un succès décisif face à des adversaires solides avec de grands gabarits, mais également de fins techniciens et rapides. En somme, le Raja a séduit, aussi bien sur le plan technique que tactique et a fait montre d’une manoeuvre, dénotant d’un état d’esprit collectif et, par là-même, palliant une faiblesse défensive. Le mérite des Casablancais est d’autant amplifié lorsque l’on appréhende qu’ils ont dû faire avec de nombreuses absences, notamment dans la ligne d’attaque. Le début du match ne laissait rien présager de bon pour les Rajaouis, qui semblaient peiner à s’adapter à la configuration où ils se sont retrouvés. Il était évident qu’ils opéraient à tâtons, jusqu’au moment où la symbiose avec les données du match fut établie. Les repères bien définis, les titubations allaient céder la place à l’offensive. En effet, optant finalement pour une stratégie qui privilégie des passes courtes, le RAJA parviendra à mener la rencontre de main de maître. Les locaux dénichent l’ouverture à la 26e minute et ouvrent le score grâce à Noureddine Harouche (26è). Faisant office des « croque-morts » des Égyptiens d’Al Ahly suite à une victoire écrasante à domicile (4-0), les Rangers ont fait montre de beaucoup de sérénité et calme dans leur jeu. Les approximations défensives du Raja profiteront aux Nigérians pour remettre les compteurs à zéro et égaliser à la 44e minute, sur un boulet de canon de Johnson Oluwole. De retour des vestiaires, les Diables Verts trouveront rapidement la bonne cadence et feront désormais cavalier seul. Youssouf Koné, qui a relevé le Camerounais François, battra de près le gardien Okoyé à deux reprises sur des passes décisives du flanc droit (48e et 69e). Les Rajaouis garderont par la suite la tête froide et ne céderont pas à la tentation d’enfoncer leur adversaire du jour, en effectuant un repli stratégique afin de préserver leur acquis. Abasourdis, les Nigérians seront amenés à se cantonner dans la défense. Mais c’était sans compter sur la détermination, et surtout la force de frappe des Rajaouis, qui aggravèrent le score en battant pour la quatrième fois de la soirée le keeper des Rangers, à la 73e minute grâce à leur compatriote Suleyman, qui défend les couleurs du Raja. Les Diables Verts ont signé une performance appropriée et ont pris des longueurs d’avance manifestes. Ils n’ont plus qu’à faire bonne figure lors du match retour, prévu dans deux semaines, et l’autre moitié du ticket sera dans la poche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *