Coupe de la CAF : Le Raja déçoit, la RSB étonne

Coupe de la CAF : Le Raja déçoit, la RSB étonne

Le FC Nouadhibou, moins loti techniquement que son adversaire, va créer la sensation par le biais d’Ali Cheikh Ould Foulani, qui a permis à son équipe de ramener un nul aussi valeureux qu’historique de l’antre casablancais.

A domicile et face à son public, le Raja de Casablanca est tombé dans le piège des Mauritaniens du FC Nouadhibou, qui ont arraché un précieux nul (1-1) au match aller du 2ème tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine de football mardi soir. La prestation des Verts ne s’est pas élevée aux espérances des supporters qui ne pensaient pas rater le coche et se contenter d’un nul face à une modeste formation mauritanienne. Après avoir raté l’occasion d’ouvrir la marque en première période sur un penalty raté par Abderrahim Achakir (41è), le Raja a trouvé le chemin des filets grâce à Mohamed Khaldan à la 69ème minute de jeu.

Mais, neuf minutes plus tard, le FC Nouadhibou, moins loti techniquement que son adversaire, va créer la sensation par le biais d’Ali Cheikh Ould Foulani, qui a permis à son équipe de ramener un nul aussi valeureux qu’historique de l’antre casablancais.

Devant quelque 5 mille spectateurs frigorifiés au complexe Mohammed V, l’entraîneur Juan Carlos Garrido a tenté de remédier aux absences pour blessure de certains joueurs, en faisant entrer des jeunes en défense et en milieu de terrain. La formation alignée par Garrido était loin de son niveau habituel. La défense était bien perméable avec un Oulhaj méconnaissable. Quant à l’attaque, Iajour avait visiblement la tête bien ailleurs, lui qui s’est illustré avec un raté incompréhensible à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. Le Raja s’est pourtant offert d’autres opportunités pour plier le match, mais ses joueurs ont tantôt péché par précipitation, tantôt buté sur une défense mauritanienne bien positionnée.

Après le match, Garrido n’a pas caché sa déception quant au résultat, même s’il était satisfait du rendement de ses troupes. «Ce n’est pas le meilleur résultat pour nous», a-t-il concédé, estimant que la qualification est dans les cordes de son équipe à Nouadhibou.

L’entraîneur du FC Nouadhibou, le Camerounais Njoya Mauril Mesack, s’est félicité de la performance de ses poulains face à une grande équipe comme le Raja, d’autant qu’ils ont défendu crânement leurs chances et ont fait ce qu’ils savent faire.

Contrairement au Raja, la Renaissance de Berkane s’est brillamment imposée à domicile face au Club Africain tunisien par 3 buts à 1.

Mohamed Aziz a ouvert le score pour les représentants du Maroc à la 23ème minute du jeu, avant que le Togolais Fo-Doh Laba Kodjo ne double la mise sept minutes plus tard. Lahcen Akhmiss a enfoncé le clou en inscrivant le troisième but berkani à 15 minutes de la fin de la rencontre. Saber Khalifa a réduit le score pour les Tunisiens en toute fin de rencontre en transformant un pénalty (90è+2), faisant ainsi durer le suspense jusqu’au match retour qui aura lieu le 17 mars au stade olympique Rades à Tunis. La Renaissance de Berkane avait validé son billet pour ce tour aux dépens du club champion du Sénégal, Mbour petite Côte (2-1 aller, 1-1 retour).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *