Coupe de la Ligue : Lyon rejoint Bordeaux en finale

Lyon, grâce à un but d’Eric Abidal, s’est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue de football après son court succès sur Le Mans (1-0), mercredi sur son terrain de Gerland, au terme d’une rencontre bien maîtrisée par les Rhodaniens qui auraient pu gagner plus largement.
Pour sa troisième finale dans l’épreuve, l’Olympique lyonnais affrontera Bordeaux le 31 mars au Stade de France, six après y avoir gagné, devant Monaco, le premier trophée majeur de l’ère Aulas, annonciateur de ses cinq titres consécutifs de champion. En 1996, il s’était en revanche incliné devant Metz (0-0, 5-4 t.a.b.).
C’est aussi la troisième fois que l’OL profite de jouer la demi-finale sur son terrain. Il avait précédemment éliminé l’AS Cannes en 1996 (2-1) et le FC Nantes (3-2), cinq ans plus tard.
Encore en lice dans quatre compétitions, l’Olympique lyonnais ne masque pas son envie de réussir un quadruplé historique et cette première finale peut en constituer la première levée.
Dès lors, il semblait difficile aux Manceaux de résister à des champions de France, battus samedi en Championnat à Toulouse (2-0) mais particulièrement motivés par l’enjeu.
Après avoir pris le match en main, avec notamment un but inscrit de la tête par Fred, refusé pour un hors-jeu imaginaire (19e), puis plusieurs occasions de Juninho (20e, 34e) ou encore Tiago (33e), l’OL a ouvert la marque sur un tir puissant du gauche d’Eric Abidal, alerté par Florent Malouda (22e). Mais le MUC 72 n’a pas été qu’un simple faire-valoir et Rémi Vercoutre, comme au Trophée des champions fin juillet, a parfaitement pallié l’absence de Grégory Coupet dans les buts en repoussant coup sur coup deux tentatives de Mathieu Courtadeur et Mamadou Samassa, lesquels manquaient ainsi l’égalisation (52e).
Par la suite, Anthony Réveillère tirait sur le poteau (57e) avant que l’OL ne manque encore des occasions de creuser l’écart par Fred (69e) ou encore Malouda (75e).
Mardi, les Girondins de Bordeaux (L1) s’étaient qualifiés en faisant jouer leur maîtrise et leur sang-froid sur le terrain du Stade de Reims (L2) qu’ils ont battu 2 à 1.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *