Coupe de l’UEFA : l’espoir des français

La dernière journée de la phase de poules de Coupe de l’UEFA de football, mercredi et jeudi, peut permettre aux clubs français de réussir un très honorable quatre sur cinq, à condition que Monaco et Lens imitent Strasbourg et Marseille, déjà qualifiés.
Seul Rennes, d’ores et déjà éliminé après avoir perdu ses trois premiers matches, sait que sa saison européenne va se terminer là, par un déplacement sans enjeu chez le Paok Salonique, également éliminé dans le groupe G.
Marseille et Strasbourg, eux, ont déjà la certitude de disputer en février les 16ème de finale, dont le tirage au sort aura lieu vendredi. Pour l’OM, qui accueille mercredi le Dinamo Bucarest, comme pour le Racing, qui reçoit l’Etoile Rouge Belgrade, l’enjeu est désormais de savoir à laquelle des trois premières places ils vont terminer, sachant que cela aura une incidence sur leur adversaire en 16e de finale. Au tirage au sort, le premier de chaque groupe aura la certitude de tomber sur le troisième d’une autre poule, avec match retour à la maison, alors que le deuxième héritera de l’une des huit formations reversées de la Ligue des champions (FC Bruges, Thoune, Udinese, Lille, Schalke 04, Rosenborg, Betis Séville ou Bratislava), avec également match retour à domicile.
Strasbourg, actuellement en tête du groupe E, est assuré de terminer à l’une des deux premières places et devrait donc faire tourner son effectif pour mieux se consacrer au championnat, la vraie priorité du club. Mais le vrai suspense de cette dernière journée, côté français, concerne Lens et Monaco, qui joueront jeudi. Les Sang et or, 4è du Groupe C, sont contraints à un petit exploit, battre la Sampdoria, 2e de la poule (mais pas encore qualifié) et actuellement 6e du Championnat d’Italie. Un nul pourrait suffire mais seulement en cas de défaite du Hertha Berlin (3è) face au Steaua Bucarest, déjà qualifié. Monaco, en tête du groupe A, est en meilleure position mais les joueurs de la Principauté ont encore besoin d’un point face au CSKA Sofia, dernier de la poule mais pas encore éliminé dans le groupe le plus serré. En tout, onze billets sont en jeu au cours de cette dernière journée de la phase de poules. L’AS Rome, en ballottage dans le groupe E, espère décrocher le sien devant le FC Bâle, mercredi. Mais le tenant du titre, le CSKA Moscou, qui a disputé ses quatre matches et est actuellement 4è du groupe F, celui de Marseille, dépend désormais des résultats des autres. Si Marseille gagne et que Heerenveen ne l’emporte pas à domicile face au Levski Sofia, les Russes seront repêchés en prenant la 3e place à la différence générale. Mais l’avenir du tenant ne tient plus qu’à un fil.Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les 16e de finale (aller: 15-16 février, retour: 23 février), dont le tirage au sort sera effectué vendredi au siège de l’UEFA à Nyon.
Sont également qualifiés pour les 16e de finale de la Coupe de l’UEFA les huit équipes ayant fini 3e de leur poule en Ligue des champions : FC Bruges (BEL), Thoune (SUI), Udinese (ITA), Lille (FRA), Schalke 04 (ALL), Rosenborg (NOR), Betis Séville (ESP) et Bratislava (SVQ).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *