Coupe du Trône de golf : La Fédération décide la suspension de sept golfeurs

Coupe du Trône de golf : La Fédération décide la suspension de sept golfeurs

«Le golf est le seul sport au monde où le joueur est son propre arbitre. C’est un sport de fair-play. Ses pratiquants doivent être courtois. Chaque joueur doit respecter son adversaire», a déclaré à ALM, Chakib Bennani, directeur de la Coupe du Trône de golf qui s’est déroulée du 11 au 13 juillet à Fès. Réunissant pour la première fois treize clubs de golf du Royaume, la cinquième édition de la prestigieuse Coupe du Trône s’est clôturée cette année par la victoire du Royal Dar Es Salam de Rabat. Lors de la finale, qui a mis aux prises deux grands clubs nationaux en l’occurrence, le club finaliste du Royal Golf d’Anfa Mohammedia au club vainqueur, le Royal Dar Es Salem , certains joueurs contestant les décisions de l’arbitre fédéral, se sont laissé aller à des paroles et des attitudes indignes de l’esprit du golf et des règles de l’éthique.
«L’esprit de la compétition était tellement fort que certains joueurs des clubs finalistes avaient perdu le contrôle de leurs nerfs, mais uniquement dans les derniers trous de la dernière journée. En dehors de ces incidents. Toutes les autres épreuves se sont bien passées. La fédération ne peut pas rester muette», a ajouté M. Bennani. En contrepartie et pour hausser le niveau du golf national, le directeur du tournoi, l’arbitre fédéral et le directeur sportif de la Fédération royale marocaine de golf (FRMG) ont respectivement saisi les instances fédérales pour relater les faits et pour statuer sur ces incidents qui portent préjudice aux règles de l’éthique. M. Bennani a par ailleurs précisé que «l’esprit du jeu est une règle fondamentale régissant le golf. L’esprit de compétition se fait dans la discipline, la courtoisie et la sportivité en toute circonstance». Dans ce sens, la commission de discipline de la FRMG s’est réunie le mercredi 16 juillet 2008, sous la présidence de Driss Benhima, président de la commission de réglementation et de discipline. Etaient présents à cette réunion Mustapha Zine, vice-président de ladite commission, Saïd Ibrahimi, président de la commission sportive, Abdelaziz Talbi, trésorier général, Abderrahmane Bouftas, vice-président de la FRMG et président du RGDES et Karim Guessous, directeur sportif de la FRMG.  Après avoir pris connaissance des rapports relatant les incidents survenus, la commission de discipline a sanctionné les joueurs qui ont été identifiés et qui n’ont pas respecté par leurs actes ni le comité organisateur du tournoi ni le public qui a suivi jusqu’à une heure tardive les dernières compétitions de cette finale. La FRMG a décidé de suspendre de toute activité golfique jusqu’à nouvel ordre, en attendant leur audition, les protagonistes de chacune des équipes des clubs incriminés (4 pour Dar Es Salam et 3 pour Anfa).
De plus, un joueur professionnel du Royal Moroccan Pro Tour qui accompagnait l’équipe d’Anfa et dont le comportement antisportif et contraire aux règles avait été relevé, se trouve également suspendu.
De son côté, Tarik Abkari, capitaine d’équipe de Royal Golf d’Anfa Mohammédia a déclaré à ALM au sujet du climat du déroulement de la finale en disant que «la Coupe du Trône est un tournoi destiné aux amateurs. Il ne faut pas négliger que ses épreuves se sont déroulées sur trois jours. Les dérapages qui ont eu lieu cette année étaient principalement dus à la fatigue et au stress. Nous gardons de très bonnes relation avec le club de Royal Dar Es Salam de Rabat. En tant que capitaine du club du Royal Golf d’ Anfa Mohammédia, j’assume ma responsabilité, et je respecte la décision qu’a prise la Fédération de sanctionner les personnes qu’elle a jugées fautives», a ajouté M. Tarik Abkari. De son côté, Adnane Ghazali, capitaine du club du Royal d’Anfa Mohammédia a affirmé que «les débordements qui ont eu lieu lors de cette finale sont dus à la tension du match. Il faut dire que la performance sportive était énorme. Les problèmes entre les deux clubs étaient réglés immédiatement avant même que le play-off ne soit joué. Toutefois, les gens qui avait pris en charge la direction de la compétition ne remplissaient pas les compétences requises pour diriger un tournoi de telle ampleur. Avec le club du Royal d’Anfa Mohammédia, nous projetons d’organiser une compétition commune qui se déroulera dans l’un des deux clubs», a-t-il ajouté. M. Rhazali a fait part à ALM du projet d’organiser une compétition de golf commune qui se déroulera dans l’un des deux clubs. A titre indicatif, le directeur du tournoi a insisté que «le comité du tournoi envisage de modifier à partir de l’année prochaine quelques articles du règlement intérieur de la compétition. Le comité pourra sanctionner sur le terrain».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *