Coupe du Trône : Le sacre de l’OCK

Un sacre inédit et un rêve tant convoité. L’Olympique de Khouribga est aux anges. L’OCK vient de faire son entrée au club fermé des équipes ayant remporté la Coupe du trône de football. Au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, l’équipe des phosphatiers a enfin brisé le signe indien en remportant l’édition 2005-2006 face au Hassania d’Agadir. L’exploit est de taille, même si la victoire a été courte (1-0). En effet, l’Olympique, tout comme le Hassania, n’avait jamais eu le privilège avant de gagner cette coupe. Et c’est sur une faute commise par la défense du Hassania que les phosphatiers ont pu inscrire le but de la victoire.
Après 25 minutes de jeu, un mauvais dégagement du défenseur sénégalais du Hassania Baba Seck Diallo doublé d’une sortie hasardeuse du gardien Abbadi, permettra au défenseur khouribgui Mohamed Morsadi, venu prêter main-forte à son compartiment offensif, de trouver le chemin des filets (1-0).
Cinq minutes après, les Soussis se lanceront dans une offensive intrépide pour pouvoir remettre les pendules à l’heure. Ils étaient à deux doigts de l’égalisation lorsque Hakim Daoudi lança une frappe puissante. Mais son tir a été dévié en corner par le portier khouribgui, impérial dans ses interventions et intraitable sur sa ligne.
Dans les dernières minutes de la première période, les coéquipiers du capitaine Hassan Ouchrif ont multiplié les attaques dans l’espoir de revenir à la hauteur de leurs vis-à-vis, mais en vain. En temps additionnel (45è+2), Daoudi a failli une fois encore égalisé. Cette-fois, sa frappe a heurté la transversale, au moment où le portier khouribgui Boudlal a été battu.
De retour des vestiaires, les joueurs gadiris se sont montrés plus menaçants devant le repli des poulains de Madih. À quatre minutes de la reprise, l’attaquant du Hassania, Jamal Aboulmaghar, parvient à percer la défense khouribguie, mais rate la cible. Durant les vingt dernières minutes de la partie, les deux équipes se sont donnés au tac au tac. D’une part, les joueurs de l’OCK s’efforçaient à conserver leur avantage en renforçant le compartiment défensif et en optant pour des contres rapides. D’autre part, les Gadiris tentaient de chambouler les cartes de Mustapha Madih. À la 89e minute, le capitaine Ouchrif manque lamentablement l’égalisation devant le portier khouribgui, en renvoyant la balle au-dessous du poteau.
C’est ainsi que les Khouribguis ont pu réaliser leur rêve de remporter leur premier trophée après quatre finales, dont la dernière la saison écoulée face au Raja de Casablanca au terme des tirs au but. Cette consécration constitue également une consolation pour Madih et ses protégés à l’issue d’une élimination à la phase poule de la finale de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) et au 1er tour de la ligue arabe des champions.
«Les joueurs se sont beaucoup dépensés pour obtenir ce succès. Ils ont amplement mérité cette consécration convoitée depuis belle lurette et ils auraient conclu le match par plus d’un but.
Ce titre sera de bon augure pour notre équipe et une motivation pour les joueurs dans l’espoir d’aller plus loin en Championnat. Je félicite le Hassania pour son esprit de jeu et son accrochage dès le coup d’envoi du match», a affirmé Mustapha Madih, l’entraîneur de l’OCK.
«Félicitations pour les Khouribguis pour cette prestigieuse coupe. Le match était certes très difficile, mais on a pu résister et failli même marquer à maintes reprises. Les joueurs étaient bien organisés et ont fait tout ce qu’il fallait pour rafler la mise.
Je déplore beaucoup le niveau de l’arbitrage qui n’était pas à la hauteur de cette fête footbalistique. C’est très pénible pour toute l’équipe», a déclaré pour sa part Eugen Moldovan, sélectionneur du HUSA.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *