Coupes africaines de football: L’Ittihad Tanger en rendez-vous avec l’histoire

Coupes africaines de football: L’Ittihad Tanger en rendez-vous avec l’histoire

Le vainqueur de la C1 2017 empochera 2,5 millions de dollars contre 1,5 million précédemment (+66.67%) alors que le vainqueur de la Coupe en 2017 touchera 1,25 million de dollars contre 660.000 (+89.39%).

L’Ittihad Tanger s’apprête à vivre une expérience exceptionnelle. Fort de sa belle prestation lors de la saison écoulée à l’issue de laquelle il a fini par occuper la troisième place, le club tangérois s’engage en Coupe de la Confédération pour la première fois de son histoire. Une participation nouvelle et sensationnelle dirigée par un Abdelhaq Benchikha, fin connaisseur du football africain.

Lors du tour préliminaire, Le tirage au sort de cette Coupe l’a mis aux prises à l’AS Douane du Niger.

Cette dernière n’est pas inconnue des équipes marocaines puisqu’elle en a affronté plusieurs et à différente reprises notamment en Ligue des champions.

Le match aura lieu ce samedi à partir de 15h00. Il sera officié par un trio sénégalais. L’IRT disputera ce match loin de ses bases, précisément au Niger, avec l’ambition de réaliser de bons résultats dans l’attente de disputer la phase retour at home.

Si le moral n’est pas vraiment au beau fixe pour Khaliqi et consorts en raison du mauvais démarrage au niveau de la Botola Maroc Telecom et de la subvention revue à la baisse accordée par le Conseil de la ville et qui est passée de 5 à 2,2 millions de dirhams, l’enjeu de valider les tickets en cette compétition africaine mérite bien de laisser les petits problèmes dans les vestiaires et se donner à fond sur le rectangle vert.

Lors de la même journée, le Moghreb de Fès, vainqueur de la Coupe du Trône saison 2016, accueillera le Club Athlétique Renaissance Aiglons du Congo Brazzaville au Grand stade de Fès. Auteur d’un excellent parcours, les Jaune et Noir sont des coutumiers des joutes africaines. Un succès à domicile est très attendu par le public.

Par ailleurs, et en Ligue des Champions d’Afrique, le Wydad de Casablanca a été exempté du tour préliminaire eu egard de sa qualité de demi-finaliste occupé lors de l’édition précédente. En revanche, le deuxième représentant marocain dans cette compétition, à savoir le FUS de Rabat, il s’envolera à la Sierra Leone pour y croiser le fer ce vendredi avec le champion local, le FC Johansens.

Il est à rappeler que ces nouvelles éditions ne manquent pas de nouveautés. Les primes de performances relatives à la Ligue des champions et à la Coupe de la CAF ont été revues à la hausse en novembre dernier, lors de la dernière assemblée générale de l’instance africaine tenue au Caire. Le vainqueur de la C1 2017 empochera 2,5 millions de dollars contre 1,5 million précédemment (+66.67%) alors que le vainqueur de la Coupe en 2017 touchera 1,25 million de dollars contre 660.000 (+89.39%).

Autres nouveautés de taille. Il a fallu attendre vingt ans pour que la Ligue des champions de la CAF change de format pour la première fois. Lors de l’édition 2017, les équipes victorieuses des 16e de finale accèderont à la seconde phase de la compétition, qui passera de deux poules de quatre équipes à quatre poules. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour les quarts de finale. Les équipes battues en 16e disputeront, comme précédemment, un barrage avec les vainqueurs des seizièmes de finale de la Coupe de la CAF pour l’accession à la phase de poules de cette dernière, où le nombre de groupes passera également à 4.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *