Coupes Africaines : réussite pour les clubs marocains

Le trio porte-drapeau national dans les compétitions africaines (Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) et Ligue des Champions), l’Olympique de Khouribga (OCK), les Forces Armées Royales (FAR)  et le Raja de Casablanca (RCA), a accompli avec brio sa mission, samedi lors  des rencontres comptant pour les 16èmes de finale de ces compétitions continentales. Ainsi, le représentant marocain à la CAF, le club phosphatier, battu à  l’aller par la formation tunisienne de l’Espérance Zarzis (1-0), a ouvert le  bal en écrasant au complexe sportif à Khouribga son adversaire du jour sur le score fleuve de six buts à zéro lors d’une rencontre à sens unique. Les protégés de Mustapha Madih ont rendu la pareille dès l’entame du duel par l’entremise de leur vedette du jour Abderrafik Abdessamad (auteur de cinq buts) à la 3ème minute. Ce but précoce a constitué un coup de massue pour la  défense adverse, qui a été étouffée par le pressing des attaquants khouribguis,  mieux organisés et à l’affût des erreurs pour trancher les débats. Face à une défense fébrile et déstabilisée, le même Abdessamad est revenu à  la charge à la 13ème mn (2è but) pour estampiller le billet de passage pour les siens au prochain tour (8èmes de finale). Le festival khouribgui s’est poursuivi avec trois autres réalisations de Abdessamad (24è, 42è et 60è) et du sixième et dernier but de Mohamed Mourtadi (82è). En Ligue des champions, l’équipe des FAR, victorieuse à Rabat, sur son  homologue rwandaise du FC APR, en match retour des 16èmes de finale par un  but à zéro (Houcine Houchella à la 18è minute), a réalisé l’essentiel en assurant son passage aux 8èmes de finale. Lors de cette rencontre, les Militaires ont quelque peu peiné pour venir à  bout d’une formation qui ne s’était pas avouée vaincue. Sur l’ensemble du  match, les attaquants rwandais ont été à maintes fois menaçants et ont failli chambouler les données du coach militaire, le Français Henri Stambouli, qui a fraîchement pris les destinées du club. D’entrée de jeu et après un round d’observation, les attaquants marocains ont tenté d’exercer le pressing sur leurs vis-à-vis qui ont opté pour un jeu viril frôlant parfois l’irrégularité ce qui a obligé le referee tunisien Kacem Bennaceur à sanctionner les joueurs rwandais.
Pour ce qui est de la rencontre de Casablanca comptant pour les 16-èmes de finale aller entre le Raja et son homologue burundais de l’Inter Stars, les  Verts ont largement assuré la poursuite de leur aventure en inscrivant 7 buts.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *