Courir contre le cancer

A Casablanca, les femmes courent pour le plaisir. A Marrakech, elle vont le faire pour une cause qui les touche profondément, celle de la lutte contre le cancer du sein. Elles seront en effet quelque 5000 femmes à participer à la première course féminine pour la lutte contre cette maladie qui touche de plus en plus de femmes de par le monde. Appelée «Course de l’espoir», cette manifestation sportive aura lieu le dimanche 7 mars prochain à Marrakech. «Cette course est bien sûr un rendez-vous sportif, mais c’est surtout une occasion d’attirer l’attention sur les proportions alarmantes que prend le cancer du sein, non seulement au Maroc, mais dans tous les pays du monde», explique le professeur Rajae Aghzadi, présidente-fondatrice de l’Association «Coeur de femmes», organisatrice de l’événement. En effet, lors de la conférence de presse tenue lundi soir à Casablanca par les organisateurs et les parrains de cette course féminine, les intervenants ont tous mis l’accent sur la nécessité de multiplier de telles actions pour contribuer à venir à bout d’un fléau aussi dangereux que le cancer du sein, notamment dans un pays dont la couverture médicale est très limitée comme le Maroc.
A cet effet, le professeur Aghzadi a insisté sur l’importance du centre d’hébergement Coeur de femmes, «le projet de notre association qui vise à rapprocher les soins des malades». Ce centre sera construit à Casablanca sur un terrain offert par l’arrondissement de Sidi Moumen.Le quadruple champion mondial du 1500m et détenteur du record du monde de cette discipline, Hicham El Guerrouj, par ailleurs parraineur de cette course féminine n’est pas sorti du lot, louant cette initiative. Le président du comité provisoire chargé de la gestion de la fédération royale marocaine d’athlétisme, Mohamed Aouzal, le président du comité d’organisation du semi-marathon de Casablanca, Mohamed Maazaoui, ont également mis en exergue l’importance de cette course féminine qui ne manquera pas de faire avancer la lutte contre la cancer dans le bon sens.
Le choix de la ville de Marrakech pour abriter cette première course féminine n’est pas fortuit. L’organisation de cette manifestation qui allie la recherche des performances sportives et le désir de faire avancer la lutte contre le cancer coïncidera avec la tenue d’un conférence internationale sur la femme et le sport par le Comité international olympique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *