Course automobile à Meknès

Course automobile à Meknès

Les yeux seront rivés, le week-end prochain, sur la ville de Meknès qui accueille sa course automobile. Une course qui s’est instaurée depuis près de sept ans et qui représente la deuxième étape de la seconde session du Championnat 2002-2003. Les Mandre, Cantarel, Fadli, Deligard, Cherradi et les autres férus de la vitesse s’apprêtent à livrer l’un de leurs derniers combats et clôturer ainsi la saison. En effet, à Meknès devaient succéder Khouribga, Casablanca et Marrakech. Cependant, seule la ville ocre est susceptible d’abriter – information à prendre au conditionnel – une dernière course, les deux autres étapes ayant été annulées. La ville ismaélienne risque donc d’être la dernière étape de cette saison. Les cinq catégories engagées dans le Championnat seront de la partie. Chose qui impliquerait la participation de tous les pilotes. On notera cependant l’absence de Khalid Senhaji, qui est également président de la Fédération royale marocaine de sport automobile (FRMSA). Le restant des pilotes devraient, en principe, tous prendre part à ce challenge. Sur ce point, Aziz Cadi-Soussi, président délégué de la FRMSA et président du club organisateur, l’Atlas Sporting Club, est très optimiste et s’attend à une course digne de la ville ismaélite. «La préparation marche bon train, tout est dans l’ordre, et Meknès honorera ses engagements en la matière (…) Les pilotes en totalité seront présents, comme il a toujours été de coutume depuis sept ans », avait-il déclaré. À noter que Aziz Cadi-Soussi sera aligné sur la ligne de départ en catégorie M1. La course se déroulera à Hamriya – la Nouvelle-Ville – en plein centre de Meknès, sur un circuit long de 1,9 kilomètre. Le parcours sera, bien entendu, parsemé de chicanes et autres handicaps. Pour ce faire, des piles de pneus feront l’affaire, remplaçant l’ancienne procédure qui consistait en la mise en place de tonneaux remplis d’eau. L’option des piles de pneu est bien évidemment à caractère sécuritaire. La journée du samedi 18 octobre sera consacrée aux essais libres, permettant ainsi aux pilotes de se familiariser avec le tracé. Le lendemain matin, on procédera aux tours qualificatifs pour qu’en début d’après-midi, le coup d’envoi de la course soit donné. Driss Mandre est enthousiaste et attend impatiemment le week-end prochain. « Tout ce que j’espère, c’est qu’il n’y ait pas de pluie, ça serait vraiment dommage (…) Pour moi, c’est la plus belle course de tout le Championnat », nous avait déclaré Mandre. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que cette formule sort de la bouche d’un Meknassi, qui ne se montrera certainement pas clément avec le champignon le jour de la course. Par ailleurs, Meknès succède à Rabat, qui avait ouvert le bal de cette seconde session de la saison, après un répit de deux mois environ. Au cas où l’étape de Marrakech se confirmerait, celle-ci devrait certainement avoir lieu au mois de décembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *