Cyclisme : Le Marocain Adil Jelloul remporte le tour du Sénégal

Cyclisme : Le Marocain Adil Jelloul remporte le tour du Sénégal

La 10è édition du Tour cycliste du Sénégal a vécu cette année sous le signe d’un véritable partenariat avec le Maroc, avec l’implication de deux villes étapes (Rabat et Casablanca). Le tour s’est déroulé du 30 août jusqu’au 9 septembre réunissant 55 cyclistes du Cameroun, du Maroc, du Sénégal, ainsi que des équipes venant de France (4), de Belgique (1), de Hollande (1) et d’Italie. Le tour du Sénégal a été remporté par le Marocain Adil Jelloul qui a succédé au Polonais Lukaz Podolski. Le tour du Sénégal regroupait 9 étapes. En plus de Adil Jelloul, le Maroc a été représenté par cinq autres cyclistes : Abdelâati Saâdoune, Mohammed Regragui, Mohcen Lhsaïni, Abdellatif Karraz et Mohcen Rhaili. «La compétition était très difficile. Beaucoup d’abandons ont été enregistrés. Pas moins d’une quinzaine de coureurs ont dû laisser tomber leur vélo pour diverses raisons soit par fatigue ou ennuis mécaniques ou encore pour cause de maladie. Les Italiens ont dominé les six premières étapes de la course. Lors des deux étapes marocaines, j’ai remporté le maillot orange du meilleur jeune joueur, des moins 25 ans et le maillot blanc du meilleur cycliste africain», déclare Adil Jelloul. Et c’est à partir seulement de cette 6e étape (Pout-Kaolack) que les données de la compétition ont changé avec différents vainqueurs pour chacune des 4 étapes restantes. Ce qui a permis aux Français (2 fois), Belges et Camerounais d’alterner sur la plus haute marche du podium au terme des courses d’étape. Les Marocains, Adil Jellou, le vainqueur du maillot jaune, et son coéquipier Abdelati Saadoune n’ont pas remporté une course d’étape, se contentant toujours des 2e ou 3e places.
Cette course a vu le leader du maillot jaune, Loria Domenico, chuter à la sortie de Fatick du fait de violents maux de ventre suivis de vomissements et qui le contraignirent à l’abandon. De la deuxième place, Jelloul est passé à celle de leader à la faveur du forfait de ces deux Italiens, Loria et son frère jumeau Eugenio, vainqueur des deux premières étapes disputées en terres sénégalaises. Il a tenu jusqu’au bout sans remporter la moindre victoire d’étape. Il est le premier maillot jaune de l’histoire du Tour du Sénégal à remporter la compétition sans s’être imposé dans une course d’étape.
La deuxième place est occupée par un autre Marocain, Abdelâati Sâadoune, à deux secondes de son compatriote, avec un temps de 30h 14mn 43sec contre 30h 14mn 41sec pour Jelloul.
Adil Jelloul est alors sacré vainqueur de l’édition 2007. «Nous avons fait en sorte, mes coéquipiers et moi, de garder notre positionnement après l’abandon des Italiens de la course. Notre équipe nationale regroupait de jeunes éléments professionnels qui étaient déterminés à remporter cette course et à défendre les couleurs nationales. Nous avons travaillé durement durant les neuf étapes de la course pour bien se positionner et j’ai réussi de remporter ce tour. Durant cette même année, mes coéquipiers et moi avons participé à différentes courses internationales au cours desquelles on a pu s’illustrer. Mais ce qui nous manque, au fait, ce sont les sponsors pour nous assurer des tenues spéciales pour l’équipe nationale, ainsi qu’un matériel sophistiqué», avoue-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *